jeudi, 19 novembre 2020

Cet enfant d'un an risquait de mourir sans donneur avant qu’une infirmière de 27 ans n’agisse

Le don d'organes est un processus difficile, et si vous choisissez volontairement de donner vos organes pour sauver la vie d'une autre personne, vous méritez d'être honoré.

La famille de Bodie Hall, 1 an, est éternellement reconnaissante pour l'empathie et le courage d'une femme qui a fini par sauver la vie de leur fils.

Bodie est né avec une maladie potentiellement mortelle qui oblige le corps à libérer trop de protéines dans l'urine. Le risque est de souffrir d'insuffisance rénale mortelle, selon le M Health Fairview University of Minnesota Masonic Children's Hospital.

Son avenir semblait sombre et même s'il n'avait même pas deux ans, il semblait qu'il ne survivrait pas. Il avait désespérément besoin d'un nouveau rein, écrit Good Morning America.

Sa famille faisait son possible pour trouver un donneur correspondant à Bodie, mais sans succès, et en raison de la pandémie de coronavirus et du report de toutes les chirurgies, il semblait qu'ils ne trouveraient pas d'organe à temps.

"L'hôpital a annulé pratiquement toutes les opérations qu'il ne considérait pas comme urgentes. Pour nous qui étions préoccupés par Bodie et sa santé, c'était frustrant. Mais en même temps, aucun de nous ne savait comment toute cette situation allait se passer", a expliqué la maman du garçon.

Les parents étaient désespérés, mais heureusement, tout s'est bien terminé. Taylor Pikkarainen, une infirmière de 27 ans, avait été informée de l'état du garçon par sa sœur, et elle n'a pas hésité une seconde. Elle a immédiatement contacté la famille pour leur annoncer qu'elle voulait donner un rein à Bodie.

Taylor a été examinée et les tests ont révélé qu'elle était parfaitement comptatible. Cependant, en raison de la pandémie de coronavirus, l'opération a été reportée et a été effectée en juillet.

Les deux chirurgies se sont déroulées comme prévu, et peu de temps après, l'état de santé Bodie s'est amélioré pour la première fois. Maintenant, la famille peut enfin envisager l'avenir à long terme.

L'infirmière Taylor a été saluée par la famille et dans les médias, et bien qu'elle ait reçu beaucoup d'attention pour son courage, elle est très humble. Selon elle, il était évident pour elle de sauver Bodie, qui pourra fêter ses deux ans le mois prochain.

"Taylor est une personne incroyable et altruiste qui a sauvé la vie de Bodie avec son cadeau sous la forme d'un rein", a écrit la famille dans un message Facebook.

Comme il est inspirant de voir une inconnue de 27 ans sauver la vie de quelqu'un d'autre de cette façon. Cela montre également à quel point le don d'organes est important et que nous devons tous nous demander si nous voulons devenir donneurs d'organes et le faire savoir à nos proches.

Partagez l'article pour rendre hommage aux millions de personnes qui font don de leurs organes pour sauver la vie d'autrui ! 

Jean-Claude, un candidat de L’Amour est dans le pré, chute tout nu en entrant dans le jacuzzi

Un skipper trouve 7 chiots abandonnés qui pleurent de faim sur une île déserte et refuse de les laisser

Le chat apparaît devant la famille et demande à entrer après avoir vécu dans la rue pendant des années

La voiture d'une infirmière est volée alors qu'elle faisait des heures supplémentaires à l’hôpital

Stéphane Bern furieux face à la destruction d’une maison de 1662 à colombages - le maire exige des excuses

La famille a adopté un adorable nouveau chiot sans avoir consulté au préalable leur chien

La star de l'opéra est prête à enchanter le public quand une fillette de 12 ans commence à chanter

La famille remarque quelque chose d’étrange sur le dos du chat qui a décidé d'adopter un petit

L’homme vit un cauchemar en entrant dans la voiture et en trouvant un serpent sur le tableau de bord

Le chat est heureux de jeter ce qui traîne à la poubelle - c’est son passe-temps préféré

Le papa de la mariée est décédé il y a 10 ans mais elle est accompagnée à l’autel par un homme important

Covid - une nouvelle étude démontre que les personnes de groupe sanguin O ont un risque d’infection moindre