Elle décrit sa visite chez le gynécologue – nous comprenons pourquoi elle ne veut plus jamais y retourner

On ne se lasse jamais d’une bonne blague, et en voilà une:

Cette semaine-là, j’avais un rendez-vous chez le gynécologue. Tôt un matin, je reçois un appel de l’hôpital me disant que le rendez-vous a dû être déplacé à ce matin-là.

Mes deux enfants et mon mari venaient de sortir, les premiers pour l’école et le second pour son travail. Il était 08h45 et ils voulaient que j’y sois pour 09h30.

Cela me prend environ 35 minutes pour y aller, je n’avais donc pas de temps à perdre. Habituellement, je fais un effort supplémentaire en ce qui concerne l’hygiène avant ces rendez-vous, mais ce jour-là, je n’avais pas vraiment le temps de faire du zèle.

J’ai monté l’escalier, enlevé mon pyjama et mis de l’eau sur une petite serviette qui se trouvait dans le lavabo. Je me suis lavé les parties intimes pour être présentable.

J’ai jeté la petite serviette dans le panier à linge, mis un pantalon et j’ai sauté dans la voiture. J’ai regardé ma montre et j’ai vu que je devrais être juste un peu en retard.

J’ai même eu le temps de m’asseoir dans la salle d’attente. Je sais comment ça se passe, alors je me suis installée dans un fauteuil et j’ai fait semblant d’être ailleurs.

J’ai été un peu surprise quand le gynécologue m’a dit: « Oh, je vois que nous avons fait un effort supplémentaire ce matin, non? »

Je n’ai pas compris et je n’ai pas répondu.

Lorsque la visite s’est terminée, je suis rentrée soulagée. Le reste de la journée a été tout à fait normale. Je me suis lavée et j’ai commencé à faire la cuisine. Après l’école quand ma fille de 6 ans est rentrée, elle a voulu jouer, et elle a demandé: « Maman, où est ma petite serviette? »

Je lui ai dit d’en prendre une autre dans le placard, mais elle a immédiatement répondu: « Non, je dois prendre celle qui était dans le lavabo, j’y avais mis toutes mes paillettes. »

Je ne retournerai jamais chez ce gynécologue! Never again. »

Qu’en pensez-vous? Partagez avec vos amis si vous aimez autant que nous!

Partager sur Facebook

Vous aimerez aussi...