Elle est née avec une jambe en plus sur le dos – quand la mère comprend elle prend une décision drastique

Une mère de Côte-d’Ivoire a envoyé sa fille nouveau-née à l’autre bout de la planète, et l’a laissée pendant deux mois. La famille a emballé un petit sac avec des couches, du lait, des pyjamas et le châle de sa mère, avant de laisser la petite Dominique à l’aéroport. Ce fut une décision difficile, mais la famille savait que ce voyage allait probablement sauver sa vie.

Quand Dominique est née les médecins et les parents ont tout de suite vu que quelque chose n’allait pas. Dominique est née avec deux jambes supplémentaires qui étaient coincées sur sa colonne vertébrale. L’explication est que Dominique aurait effectivement eu un jumeau, mais le jumeau ne s’est pas développé dans l’utérus. Le corps de ce dernier s’est fondu avec celui de Dominique, et s’est attaché à sa colonne vertébrale.

C’était un risque pour la santé de la petite fille. Ses poumons et son cœur n’étaient pas formés pour fournir les deux corps en oxygène.

La solution fut alors d’envoyer la petite Dominique aux États-Unis, où elle devait subir une opération inhabituelle et complexe au Advocate Children’s Hospital. Le seul problème était que la famille ne pouvait pas se permettre d’accompagner leur fille aux États-Unis, et a donc fait appel sur Facebook afin que quelqu’un dans la région de Chicago puisse prendre soin d’une petite fille de deux mois.

Nancy Swabb a sauté sur la publication Facebook, et a dit que sa famille serait heureuse de les aider …

Chose dite et faite. Dominique est allée aux États-Unis, et après une intervention chirurgicale de six heures la jambe qu’elle avait dans le dos a été enlevée.

Les chirurgiens ont découvert, cependant, que la colonne vertébrale de Dominique était trop interconnectée avec celle de son jumeau et qu’il serait trop dangereux de la retirer, Dominique va donc vivre avec deux colonnes vertébrales.

La petite Dominique se remet maintenant à l’hôpital, et finira par rentrer chez elle dans sa famille en Côte-d’Ivoire. Nancy dit aussi sur Facebook que Dominique va bien, et que la bosse dans son cou devient plus petite chaque jour qui passe.

Grâce à la famille Swabb et aux médecins à l’hôpital, Dominique a maintenant un très bel avenir!