Il a sauvé un lionceau d’une mort certaine – regardez où ils en sont quatre ans plus tard

Depuis tout petit, l’Allemand Valentin Gruener sait qu’il aime les chats. Alors qu’il vivait encore chez ses parents, il a commencé à prendre soin des animaux blessés. Ensuite, son intérêt s’est tourné vers les animaux plus grands.

Valentin aimait voyager et aimerait être un vétérinaire, et a donc décidé d’essayer de combiner ses deux intérêts.

gruener
Facebook/Sirga the Lioness

Valentin s’est d’abord rendu au Canada, où il a travaillé dans un champ de pétrole. Mais, il était toujours intéressé par les chats; et il allait bientôt se rendre sur un autre continent, où il savait qu’il y avait de très grands chats: l’Afrique!!

Dans une ferme en Namibie, Valentin a rencontré le Danois Mikkel Legarth. La passion mutuelle des deux hommes pour la faune – et surtout pour les grands félins – était un catalyseur pour leur amitié et la suite des événements.

legast1
Facebook/Sirga the Lioness

Ensemble, les deux hommes ont commencé à travailler en 2009 dans la réserve naturelle. L’accent était mis sur la création d’un lien plus fort et le respect entre les gens et la nature.

Le Projet Modisa est actuellement une organisation qui travaille à préserver la faune au Botswana!

Au cours des dernières décennies, la faune sauvage du Botswana a été réduite d’environ 60%, à cause du braconnage, de la diminution du nombre de proies et de l’exploitation des ressources naturelles. Valentin et Mikkel ont travaillé dur pour inverser cette tendance.

trend11
Facebook/Sirga the Lioness

Et, grâce à une amitié improbable, on a plus conscience de l’organisation et de son travail.

Il y a quatre ans, Valentin a trouvé un lionceau abandonné dans le désert. Il était âgé de seulement 10 jours! La lionne avait disparu sans laisser de trace. Si Valentin n’avait pas trouvé le lionceau, dénommé Sirga, il serait selon toute vraisemblance mort.

sirga1
Facebook/Sirga the Lioness

Sirga a survécu après avoir été pris en charge par Valentin. Son nouveau père adoptif l’a alimenté avec un mélange de crème, de lait, d’oeufs et de vitamines. Au cours des mois suivants, ils ont développé une solide amitié qui s’est renforcée au fil des ans.

fash1
Facebook/Sirga the Lioness

Lorsque Valentin a pris le petit lionceau, il pesait seulement neuf kilogrammes. Aujourd’hui, Sirga pèse près de 136 kg. Mais il n’a pas oublié celui qui l’a sauvé!

reddare1
Facebook/Sirga the Lioness

Quand vous voyez ces images, il n’y a aucun doute que ce sont les meilleurs amis du monde!

biggi
Facebook/Sirga the Lioness

Valentin dit qu’ils jouent ensemble dans la réserve au Botswana, et Sirga est toujours très heureux de le voir. Il est convaincu que Valentin fait partie de la meute.

gosar1
Facebook/Sirga the Lioness

Mais, même s’il agit comme un grand et affectueux chat plein de poil, la réalité est très différente. Il n’aime pas les étrangers – seul Valentin est le bienvenu dans le sanctuaire des animaux. Pendant la supervision de Valentin, Sirga chassait dans son sanctuaire… Il est, à bien des égards, un lion sauvage ordinaire.

« Nous ne voulons pas qu’il soit comme les autres lions en captivité, alimentés par un flux de touristes », a déclaré Valentin au Daily Express.

flash77
Facebook/Sirga the Lioness

Il attrape des antilopes; il a appris à se faufiler, attendre et être patient – tout ce qu’il faut pour être un bon chasseur.

Mais quand Valentin arrive, Sirga ne recherche que l’amour.

« Il est vrai qu’il pourrait m’attaquer, mais je n’ai jamais été nerveux à ce sujet », continue Valentin. Il poursuit: « Nous nous faisons entièrement confiance, et je parle également pour lui. »

moring1
Facebook/Sirga the Lioness

Il peut se passer plusieurs jours sans que Sirga et Valentin se voient, mais quand ils sont à nouveau réunis, c’est comme s’ils ne s’étaient jamais séparés. Vous pouvez voir un exemple ci-dessous!

Ne partagent-ils pas une amitié incroyable? Si vous êtes d’accord, partagez cet article avec vos amis sur Facebook!