La mère a emmené sa fille au parc de skate – cet adolescent a été applaudi par des milliers de personnes

Nous avons toutes nos propres idées préconçues sur les choses, mais dans le cas des adolescents, la grande majorité a le même préjugé sur eux : ils sont indifférents et malheureux. C’est aussi ce que Jeanean Thomas a cru quand elle a amené sa fille de 6 ans au parc de skate local à Cambridge, en Ontario, au Canada.

Elle était convaincue que les garçons plus âgés dans le parc protesteraient contre la présence de sa fille, mais ce qui s’est passé la contraint à réévaluer immédiatement son image du comportement des adolescents dans les parcs de skate. Jeanean a partagé son histoire sur Twitter et elle a immédiatement eu un grand impact. Le garçon a ensuite été identifié comme étant Ryan Carney, 20 ans, qui est probablement aussi un entraîneur de skate. Nous pensons que Ryan mérite tout le respect par sa conduite exemplaire, et après avoir lu l’histoire de Jeanean ci-dessous, nous pensons que vous apprécierez le garçon également.

 Twitter/Cambridge Times

Twitter/Cambridge Times

Cher adolescent du skate parc,

Vous avez probablement environ 15 ans, alors je ne m’attends pas à ce que vous soyez particulièrement mûrs ou que vous acceptiez une petite fille sur votre chemin. Ce que vous ne savez pas, c’est que ma fille a voulu faire du skateboard depuis maintenant plusieurs mois.

J’ai réussi à la convaincre que le skate n’était pas quelque chose que seuls les garçons font. Donc, lorsque nous sommes arrivées au parc de skateboard et avons vu qu’il était plein d’adolescents qui fumaient et juraient, elle a immédiatement voulu rentrer à la maison.

En secret, je souhaitais aussi que nous rentrions à la maison parce que je ne voulais pas utiliser ma « voix de mère » et me disputer avec vous. Je ne voulais pas non plus que ma fille sente qu’elle devait avoir peur de tout le monde ou qu’elle n’a pas autant le droit d’aller au parc que les autres.

Alors, quand elle a dit : « Maman il y a plein de garçons plus âgés », j’ai répondu calmement. « Ce n’est pas grave, le parc n’est pas à eux. » Elle a continué à descendre la rampe, même si toi et tes amis êtes passés devant et avez fait des figures à côté d’elle. Elle n’avait fait qu’un ou deux tours, quand tu es arrivé en disant :

«Hé, désolé … »

Je m’étais préparée à dire « elle a autant le droit d’être ici que vous les gars » quand je t’ai entendu dire : « Tu mets mal les pieds. Je peux t’aider ? »

Tu as ensuite passé près d’une heure avec ma fille et tu lui as montré comment garder l’équilibre et le contrôle. Et elle t’a écouté : c’est quelque chose que la plupart des adultes échouent! Tu as tenu sa main et l’a aidée quand elle est tombée et j’ai même entendu quand tu lui as dit de rester loin de la balustrade pour ne pas se blesser.

Je veux que tu saches que je suis fière que tu fasses partie de ma communauté et je tiens à te remercier d’avoir été si gentil avec ma fille, même si tes amis étaient aussi présents. Elle est partie avec un sentiment de fierté et l’impression qu’elle pourra faire n’importe quoi. Tout cela grâce à toi.

Un petit geste qui a fait une grosse impression sur une petite fille, et ce message a maintenant été partagé plus de 40 000 fois depuis sa publication. Partagez l’article avec vos amis si cela vous a impressionné!