mardi, 8 janvier 2019

Le premier bébé de 2019 naît alors que les médecins font la fête autour de lui - la vidéo est choquante

Une naissance est l'un de moments marquants de la vie des parents. C'est aussi une épreuve et les mamans ressentent une certaine angoisse. L'accouchement n'est pas toujours évident et il est normal de vouloir que l'équipe médicale soit aux petits soins.

Mais tout le monde n'a pas la chance d'accoucher dans de parfaites conditions. Et même si certaines peuvent se rendre à l'hôpital et plannifer la naissance, l'accouchement qui s'est déroulé ce 1er janvier 2019 à l'hôpital Roosevelt de Guatemala City est en train de choquer tous les internautes.

Et il y a de quoi. On le sait, les médias adorent présenter le 1er bébé de l'année. Et au Guatemala il en va de même. Mais imaginez devoir accoucher alors que toute l'équipe autour de vous est en train de faire la fête et attend la première seconde de 2019 pour sortir le petit bébé pour qu'il soit vraiment le premier de l'année...

Depuis la publication de la vidéo, de nombreuses voix, et notamment l'association Dandoaluz.org s'insurge sur cette violence obstétricale qui s'est déroulée le soir du réveillon. Le site MagicMaman a expliqué que la vidéo avait été filmée dans le cadre du concours du premier bébé de l'année organisé par le journal Prensa Libre au Guatemala.

Youtube / Capture d'écran

Chaque année, la maman du premier bébé de l'année reçoit des cadeaux. Mais ce concours a pris des proportions déconcertantes et les maternités veulent désormais toutes avoir le premier bébé. Au lieu d'un moment joyeux, tendre, on assiste maintenant à du grand n'importe quoi.

Dans la vidéo ci-dessous, on peut voir comment les médecins rigolent tous, filment, chantent et font le décompte pendant que la maman souffre sur sa civière. Aucune attention ne lui est prêtée et on voit bien que le médecin attend la première seconde pour sortir sans ménagement le bébé et se mettre lui aussi à sauter de joie... 

Le Dr Mirna Montenegro, représentante de l'Observatoire sur la santé sexuelle et reproductive (Osar), a déclaré au journal El Diario

« Dans la vidéo, il y a une atmosphère de fête dans laquelle ni la femme ni le bébé n'occupent le rôle principal. Ce qui inquiète le personnel médical, c'est que l'hôpital remporte la première place du concours. Le droit à la vie privée de cette femme et de sa fille a été violé et il semble que l'important soit qu'elle reçoive des cadeaux pendant que nous oublions ses droits ».

L'hôpital a depuis présenté ses excuses en affirmant que la maman avait donné son accord. 

La femme essaie de donner le brocoli à son chien - il montre clairement qu’il préfère le fromage

La gendarmerie du Nord alerte sur les appels téléphoniques ‘ping call’ qui cherchent à vous arnaquer

Le chat perdu depuis 4 jours est sauvé à Cherbourg par un homme pendant un trail pour le Téléthon

Le Doubs ne considérera plus le renard comme un nuisible dans 117 communes et suspendra sa destruction

Elle voit ce sans-abri tous les jours, puis il lui donne un poème qui révèle son identité

Les médecins disent à la femme atteinte de cancer d'avorter - elle refuse et accouche d’un ‘bébé miraculeux’

11 femmes courageuses qui ont renoncé à la couleur et assument leurs beaux cheveux blancs

Le refuge accueille une chatte dans le besoin et découvre qu’elle est en fait âgée de 21 ans

La labrador s’empresse d’aller réconforter la petite jument rescapée et elles deviennent amies

Quatre juments commencent une bataille de boules de neige mais l’étalon a la contre-attaque parfaite

L'enfant de 2 ans tombe dans la piscine mais sa mère n'intervient pas et la controverse éclate

Cette mère courageuse a réussi à éviter un massacre dans un lycée en dénonçant son fils