mercredi, 12 septembre 2018

L’enseignante en a marre des parents irresponsables - elle règle ses comptes dans une lettre au journal

En tant que parents on voudrait que nos enfants se comportent toujours bien en société. Cela vaut également pour l'école où ils devraient être respectueux et bienveillants les uns avec les autres. Mais malheureusement, dès qu'on ne les a plus à l'oeil, les enfants se comportent différemment et pas toujours très bien.

 Et ce par exemple, vis à vis des autres enfants, des adultes et des enseignants. Ce qui nous amène au sujet de cet article : une lettre écrite par Lisa Roberson, une enseignante à la retraite qui explique la part de responsabilité des parents dans le comportement de leurs enfants.

Elle explique entre autres que si un enfant est en échec scolaire, il ne suffit pas d'incriminer l'école mais il faut aussi penser à la responsabilité des parents.

Voici ce qu'elle écrit au rédacteur en chef du journal local :

« Les parents sont le problème.

En tant qu'enseignante à la retraite, j'en ai ras le bol des gens qui ne connaissent rien au système des écoles publiques ou qui ne sont pas allés à l'école récemment et qui décident comment on est sensés y enseigner.

Les enseignants ne sont pas le problème! Les parents le sont! Ils n'apprennent pas à leurs enfants comment se comporter, ni à être respectueux ou même à comment se comporter en société. Les enfants arrivent à l'école avec des chaussures qui coûtent plus chères que la tenue vestimentaire complète de l'enseignant, mais n'ont ni stylo ni papier.

Qui est sensé les leurs fournir? Les enseignants leurs en fournissent souvent même provenant de leur propre trousse.  Quand vous regardez les écoles qui sont en "échec", commencez par regarder les parents et les enfants.

Est ce que les parents se rendent aux réunions organisées? Est ce qu'ils parlent avec les enseignants régulièrement? Est ce qu'ils font attention à ce que leurs enfants aient les fournitures scolaires nécessaire? Est ce qu'ils vérifient que leurs enfants font bien leurs devoirs?

Est ce qu'ils ont des numéros de téléphone valides? Est ce que les enfants prennent des notes en classe? Font-ils leurs devoirs? Écoutent-ils en classe ou sont-ils les éléments perturbateurs?

Lorsque vous prenez en considération tous ces facteurs, vous vous rendez compte que ce n'est pas l'école qui est en échec mais les parents. Les enseignants ne peuvent pas faire leur travail et en plus celui des parents.

Tant que les parents ne se prendront pas en charge et feront ce qui leur incombe, rien ne s'améliorera!

Lisa Roberson

Wrens »

Quand sa lettre a été postée sur Facebook, elle a fait le tour de la toile et a été immédiatement partagée des milliers de fois. Nombreuses étaient les personnes d'accord avec elle, mais certaines ont vivement contesté sa lettre. Le débat se poursuit depuis !

Partagez cette lettre pour savoir ce que votre entourage en pense.

Tout le monde snobe le garçon atteint de trisomie 21 - puis une fille l'invite pour une surprise spectaculaire

Un véritable héros vit dans la zone d'exclusion nucléaire de Fukushima, pour s'occuper des animaux abandonnés

Un sondage révèle que rester à la maison avec ses enfants est plus fatiguant que de travailler à l’extérieur

Opération de sauvetage durant l'ouragan Florence : ils sauvent six chiens de la noyade

Ce vieux chien abandonné a été attaché à un poteau dans la rue, avec la plus triste des notes

Un pauvre petit chien a été abandonné par ses propriétaires parce qu'il était "trop vieux"

Un conducteur verbalisé pour circuler 20 km/h en dessous de la vitesse autorisée dans la Loire

La maman allaitant son fils de 5 ans veut montrer que c’est « normal » et qu’on arrête de la stigmatiser

La maman de 3 enfants se fiance - son ex-mari publie alors sa photo de fiançailles et un message sur Facebook

Ce chasseur reçoit des menaces de mort après avoir publié cette image sur les réseaux sociaux

Lindt sort une nouvelle pâte à tartiner à la noisette pour faire oublier le fameux Nutella

L'homme essaie de piéger des enfants dans sa voiture - la fillette pose alors une question qui le fait fuir