lundi, 13 janvier 2020

L’entreprise de Carpentras propose un safari pour chasser le chamois dans le Mont Ventoux pour 3000 euros

Les safaris sont régulièrement dénoncés car ils mettraient clairement en danger la faune bien que présentés par les amateurs comme un moyen de préserver la biodiversité. Après le cerf Black abattu lors d'une chasse à courre, voici que nous apprenons qu'une entreprise de Carpentras propose des safaris, notamment dans le Mont Ventoux, pour chasser le chamoix.

Une pétition a été lancée contre l'entreprise et son site, ainsi que sa page Facebook, sont désormais indisponibles. Pourtant jusqu'à la semaine dernière, l'entreprise Rollet Safaris et Expéditions, fondée par Stéphane Rollet il y a près de 25 ans, proposait des safaris en Afrique, au Népal ou encore en Argentine et an Azerbaïdjan.

Lion, hippopotame, crocodile mais aussi léopard et buffle étaient proposés comme proies lors de safaris organisés depuis la France. Les excursions, entre 1000€ et 28000€ comme l'indique La Provence, ne sont pas illégales mais très encadrées. 

Mais c'est un safari dans le Mont Ventoux qui a fait naître la polémique : 3000 euros pour aller chasser le chamoix avec quatre nuits en pension complète et trois journées de chasse. Seulement voilà : le chamoix du Mont Ventoux est une espèce protégée et le plan de chasse les concernant est très encadré. 

Pour chasser les 400 à 500 individus répertoriés dans la zone, il faut une autorisation. Le safari vanté par l'entreprise de Carpentras comme "garandissant de l'adrénaline" a ulcéré les amoureux des animaux et une pétition "Stop à la chasse en safari" a été lancée et recueille près de 50.000 signatures. 

De son côté, Stéphane Rollet, créateur de cette entreprise, indiqué sur son site avant sa fermeture : 

"La chasse à l'étranger est indispensable à la biodiversité. Sans l'argent généré par les chasseurs sur des territoires, qui n'ont pour la plupart aucune valeur touristique, le braconnage fait rage. N'en déplaise à certains, chasser à l'étranger c'est protéger les espèces de leur disparition."

Il y a beaucoup de façons de protéger les espèces, en voie de disparition ou non, et la chasse n'est pas dans le top 3, loin de là. Nous sommes en 2020 et beaucoup préfèrent encore abattre des chamoix pour le plaisir que de les voir gambader dans leur milieu naturel et profiter de la vie.  

Un serval difficile à capturer a été aperçu dans l’Oise et semble narguer les gendarmes

« Ça me révolte » - Cet habitant d’Angers ramasse des déchets et partage des photos et récits écoeurants

Les trois chiens sont surpris en train de s’entraider pour manger ce qui traîne dans la cuisine

Un jeune homme est surpris en train de nager en plein boulevard à Paris suite à l’orage

Lass, le labrador qui a appris à prendre soin de son propriétaire atteint de la maladie d'Alzheimer

La mère et la fille se ressemblent tellement que les gens pensent qu'elles sont sœurs

Carnet rose : la superstar Ed Sheeran et sa femme deviendront parents dans les semaines à venir

Une région espagnole annonce l’interdiction de fumer dans les rues trop fréquentées et aux terrasses de café

Ce garçon de 9 ans coupe gratuitement l'herbe pour les personnes âgées et handicapées - rendons-lui hommage

Le cheval meurt d'épuisement alors qu'il tirait une calèche pour touristes à plus de 36° à l’ombre

Le chiot a choisi tout seul le chaton qu'il voulait avoir comme meilleur ami à la maison

L’homme tue une mouette parce qu'elle essayait de manger ses frites - il est condamné par la justice