mercredi, 10 octobre 2018

Les autorités sanitaires demandent l’interdiction des cabines UV à cause des risques élevés de cancer

Avoir le teint halé est agréable. Cela rime avec bonne santé et vacances. Alors certains, lorsqu'ils ne peuvent par partir à la plage, en hiver ou pour préparer une exposition, fréquentent les cabines de bronzage. L’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) a rendu ce mercredi 10 octobre un avis demandant la fermeture de ces cabines.

L'Anses a donc recommandé « aux pouvoirs publics de prendre toute mesure de nature à faire cesser l’exposition de la population aux UV artificiels ». La raison est simple, il y a un risque « avéré » de cancer de la peau.

Olivier Merckel, chef de l’unité d’évaluation des risques aux agents physiques à l’Anses a indiqué à l'AFP, comme le rapporte Le Monde , que l'agence recommandait « l’arrêt de l’activité liée au bronzage artificiel, et aussi l’arrêt de la vente d’appareils délivrant des UV à visée esthétique notamment aux particuliers ».

Cela fait de nombreuses années que les cabines de bronzage sont pointés du doigt. Reportages, études, enquêtes, mais la réglementation reste insuffisante selon l'Anses. Olivier Merckel est formel : « Les données scientifiques s’accumulent, il n’y a plus de doute, on a des preuves solides. »

L'agence précise en effet :

« Les personnes ayant eu recours au moins une fois aux cabines de bronzage avant l’âge de 35 ans augmentent de 59 % le risque de développer un mélanome cutané. En France, il a été estimé que 43 % des mélanomes chez les jeunes pouvaient être attribués à une utilisation de ces cabines avant l’âge de 30 ans ».

Par ailleurs, selon leurs analyses, les rayons UV des cabines de bronzage ne permettraient ni de protéger des coups de soleil, ni de préparer la peau au bronzage ni de faire le plein de vitamine D. Au lieu d'apporter des effets bénéfiques, ils provoqueraient un viellissement de la peau « quatre fois plus rapide avec les lampes de bronzage qu’avec le soleil ».

Risques de cancer accrus et aucun apport du point de vue esthétique, les cabines de bronzage sont donc une nouvelle fois sur la selette. Les polémiques sur leur efficacité et leur lien avec le cancer sont déjà eu un impact important sur l'activité des centres en proposant.

Des pays comme le Brésil et l'Australie ont d'ores et déjà interdit les cabines UV, d'autant plus que le contrôle technique n'est pas toujours respectés et le personnel peu formé. En France, c'est le Ministère de la santé qui devra prendre une décision annoncée d'ici quelques jours.

Ces cabines de bronzage font polémique depuis des années. C'est donc peut-être bientôt la fin pour elles. Qu'en pensez-vous ?  

Les spectateurs sont sous le choc : un entraîneur est presque tué sous leur yeux par un orque

Les belles images du gigantesque chat Maine coon appelé Lotus se sont rapidement répandues sur le net

Ce chimpanzé est réuni avec ses anciens soigneurs, sa réaction est si mignonne à voir

Un livreur de colis partage un instant aussi magique qu'inattendue avec un petit écureuil

Ce chien abandonné dans une montagne a eu une deuxième chance quand une femme le voit en passant en voiture

La photo d'un avion de la compagnie Emirates recouvert de diamants devient virale sur la toile

Le Petit Prince de Saint-Exupéry : pourquoi devrions-nous tous (re)lire vu l'actualité? 

Le roulé à la viande hachée avec juste quelques ingrédients qui séduit Internet : le résultat ? magique

Ce chien malade doit être euthanasié : mais quand la vérité est révélée, le vétérinaire fera ce qu'il faut

Un ancien combattant de 93 ans adopte un vieux chien et le sauve ainsi de l'euthanasie

Cette femme de l’Orne parcourt 25km avec un nouveau-né déposé sur le plateau arrière de son pick-up

Un sans-abri se fait soigner à l'hôpital - mais il est évident qu'il n'est pas venu seul