Les lions étaient prisonniers d’un cirque – puis leurs sauveteurs ont découvert le terrible secret

Malgré le fait que l’utilisation d’animaux sauvages soit complètement interdite dans le monde, ce cirque au Pérou comptait pas moins de 33 lions. Tous maltraités et affamés et utilisés pour le plaisir des spectateurs qui les entendaient rugir.

Posted by Animal Defenders International on Tuesday, 3 May 2016

Une association a décidé de leur venir en aide, Animal Defenders International s’est ainsi rendu dans ce cirque pour libérer les pauvres animaux et ils ont alors fait une découverte choquante. Les lions n’avaient plus de dents à force d’avoir été frappés par des barres en fer. L’abomination la plus totale. Tous étaient traumatisés et n’avaient jamais senti l’herbe sous leur pied.

Junior sedated in his enclosure with his eyes covered to protect them. Junior suffered an enormous amount of damage to…Posted by Animal Defenders International on Thursday, 4 August 2016

L’association n’a pas fait que les sauver des mains du cirque, elle a voulu aller plus loin en rapatriant les lions en Afrique du Sud, afin de leur offrir la liberté qu’ils n’avaient jamais eu.

Le vol a coûté $10 000 par lion, le prix à payer pour leur offrir le plus beau des cadeaux.

Ojiclaro is put into an ADI travel crate with a nice straw bed to recover from his extensive dental surgery to repair…Posted by Animal Defenders International on Thursday, 4 August 2016

Dans un premier temps il leur a fallu des soins et les mâles et femelles ont été séparés. Même si la liberté totale leur est impossible car ils ont besoin d’une surveillance, ils sont au moins dans un bien meilleur endroit que ce cirque où personne ne prenait soin d’eux. Le lion Leo et la lionne Muneca se sont même beaucoup rapprochés, profitant un peu de cette nouvelle belle vie qui s’offre à eux.

Ojiclaro is put into an ADI travel crate with a nice straw bed to recover from his extensive dental surgery to repair…Posted by Animal Defenders International on Thursday, 4 August 2016

Ces pauvres animaux n’ont pas leur place dans un cirque, et nous sommes heureux que ces derniers aient pu être sauvés. Par chance des associations comme Animal Defenders International sont là pour continuer à les sortir des mains de personnes qui les maltraitent.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire