L’homme voulait se suicider – puis il a trouvé cela dans la gueule du chien et a changé d’avis

L’homme voulait se suicider – puis il a trouvé cela dans la gueule du chien et a changé d’avis

lundi, 31 juillet 2017

Après un divorce difficile Byron Taylor se trouvait dans une profonde dépression. Un jour la douleur était si difficile à vivre, qu’il voulait mettre fin à sa vie. Après avoir trouvé une corde avec laquelle il voulait se pendre, Byron est allé écrire une lettre d’adieu à sa famille, écrit le Daily Mail.

Quand il eut fini, il est monté au deuxième étage. Là, il a découvert que son chien, Geo, avait la corde dans sa bouche. Il refusait de la lâcher. Geo est un Bull Mastiff de 6 ans, et il est généralement très calme et gentil.

Byron était d’abord convaincu que Geo voulait tout simplement jouer. Mais il a été surpris par le comportement agressif de Geo. Il grognait quand Byron essayait de lui prendre et il en déchirait des morceaux avec ses dents.

Byron dit qu’il ne serait pas en vie aujourd’hui si Geo n’avait pas été là. Il est convaincu que le chien pouvait sentir ce qu’il voulait faire – et a refusé de le laisser faire.

L’action inattendue du chien a permis à Byron de ne pas se suicider – il voulait maintenant vivre.

L’histoire de Byron a fait le buzz sur la toile et nous montre le grand don de nos chiens, et le fait qu’ils peuvent nous rendre très heureux pendant le temps qu’ils sont avec nous sur terre.

Si vous avez été touchés par l’histoire de Byron et Geo, alors s’il-vous-plaît partagez-là avec vos amis afin qu’ils aient l’occasion de la lire.

La maman créé un kit de premières règles pour sa fille – maintenant tous les pharmaciens en demandent

La France regorge de lieux magiques – découvrez 20 photos d’endroits abandonnés qui vont vous faire rêver

La maison en bois fait tout juste 60 mètres carrés – un regard à l’intérieur et on en tombe amoureux

Quatre jeunes filles sont en ligne – ne quittez pas leurs pieds des yeux quand elles se retournent

Ces 14 personnes ont toutes dû affronter un grave cancer – découvrez-les quelques années plus tard

Les médecins disent à la mère de 165 kilos qu’elle va sûrement mourir – puis elle commence à marcher