L’hôtesse dit que la maman ne devrait pas voler avec deux bébés – puis un inconnu fait la bonne chose

Même les personnes les plus patientes et calmes peuvent être vraiment stressées quand il s’agit de voyager. Se déplacer dans l’aéroport, et enregistrer les bagages peut être une tâche exigeante. Mais quand il y a des bébés et des jeunes enfants en plus, il est encore plus difficile de rester calme.

Mackenzie Murphy, une bloggeuse de mode et style aux États-Unis, a partagé une de ses expériences de voyages sur sa page Facebook. Elle devait embarquer sur un vol très court qui devait donc être à priori facile, mais le vol a subi un gros retard. Les passagers ont dû attendre plus de deux heures avant que l’avion puisse décoller.

Mackenzie était évidemment frustrée par la situation. Mais tout à coup elle se rendit compte qu’un autre passager avait beaucoup plus de difficultés qu’elle. Voici ce qu’elle a écrit dans une publication sur Facebook:

Facebook / Mackenzie Murphy
Facebook / Mackenzie Murphy

Le voyage d’hier qui devait être si simple, s’est transformé en une très longue journée pour pouvoir rentrer chez moi. Je dois partager cela parce que cela a restauré ma foi en l’humanité. Hier, il y avait une femme sur mon vol qui avait des jumeaux d’environ 6 mois. Le vol était complet et ils ont donc commencé à prendre les bagages à main pour les mettre en soute.

Un employé de l’aéroport a pris les sièges auto de cette femme, ce qui signifiait qu’elle devait garder les deux bébés avec elle parce qu’ils n’étaient pas assez grands pour s’asseoir d’eux-mêmes sur un siège. Quand elle s’est assise à bord, un agent de bord est tout de suite venu lui dire qu’elle ne pouvait pas garder les deux bébés, et elle a dû quitter l’avion.

Une mère qui était assise en face de moi s’est portée volontaire, avec la permission de l’autre mère, pour garder un de ses bébés tout au long du vol. Rappelez-vous que c’était censé être un vol court de 45 minutes. Mais nous sommes restés sur la piste 2h30!

Sans se plaindre, cette femme a nourri le bébé de la deuxième femme, et lui a fait faire son rot. Sa propre fille s’est mise à pleurer. Cette mère a donc calmement expliqué à sa jeune fille que « notre travail consiste à aider les autres. Cette mère est toute seule, sans aide, et a vraiment besoin de l’aide d’une autre mère. »

Elle a continué à le tenir dans ses bras, lui chanter une berceuse, puis il s’est endormi tout le vol sans pleurer. J’en suis encore touchée. La morale de cette histoire est que quand vous voyez quelqu’un qui a besoin d’aide, faites la bonne chose et aidez-le.

Facebook / Mackenzie Murphy
Facebook / Mackenzie Murphy

Un siège-auto est bien sûr la meilleure option pour un enfant lors d’un vol, au cas où vous rencontreriez des turbulences inattendues. Mais ces deux mères ont fait du mieux qu’elles ont pu lors de cette situation difficile, et ont magnifiquement bien géré le problème.

Nous aimons entendre la façon dont les gens se soutiennent mutuellement dans les situations difficiles, cette histoire le montre parfaitement bien.