La femme est accusée d’avoir volé au supermarché – mais la police prend une décision inattendue

Dans des situations compliquées, on peut être amené à faire des choses désespérées. Il faut cependant toujours être conscient des conséquences et accepter sa part de responsabilité. La pauvreté, surtout lorsque l’on a des enfants, est très difficile à gérer et joindre les deux bouts loin d’être évident pour tout le monde.

Dans le Maryland, aux Etats-Unis, un policier s’est retrouvé face à une décision importante. L’agent Bennett Johns est un tout jeune policier du département de police de Laurel. Le 22 juillet dernier, une photo de lui en uniforme, en train de faire des courses a ému Internet.

Laurel Police Department - Facebook
Laurel Police Department – Facebook

Elle avait été postée sur  Facebook par le département de police de Laurel et expliquait la scène.

« ‘Pourquoi les policiers peuvent-ils aller faire du shopping sur leur temps de travail?’ est l’une des nombreuses questions qu’on nous pose au cours de nos patrouilles.

Bien que nous plaisantions souvent sur le fait que nos ‘bleus’ sur le terrain portent encore en couche culottes, il s’avère que l’agent Johns ne les achetait pas pour lui.

Les agents ont répondu à un appel pour un vol à l’étalage dans un supermarché et ont appris qu’une jeune maman, avec son fils, avait été attrapée par la sécurité en essayant de voler deux paquets de couches.

Après avoir payé ses courses, elle n’avait pas assez d’argent pour acheter les couches. L’agent Johns a étudié la situation et a ensuite pris la décision d’acheter les couches de sa poche afin que le jeune enfant n’en manque pas. C’est important de préciser que la femme a été poursuivie pour le vol.

Bien que ce ne soit qu’un instantané d’une certaine partie du travail que font vos policiers tous les jours, nous voulions tout de même prendre un moment pour remercier l’agent Johns, pour non seulement faire respecter la loi, mais aussi pour faire preuve d’empathie envers un enfant innocent dans une situation difficile. »

En dépit du fait que la maman a été poursuivie pour le vol, l’agent a pris en compte la situation du fait du petit garçon de 2 ans comme il l’a expliqué à Fox 32.

Un très beau geste qui fait la fierté du commissariat de l’agent Johns. Heureusement que certaines personnes ont encore la main sur le cœur tout en restant fidèles à leurs valeurs.

Le couple est marié depuis 28 ans – Bon Jovi révèle maintenant le secret sur la façon dont ils l’ont fait

Pouvez-vous imaginer Bon Jovi en train de chanter sur scène pour des millions de fans dans une salle remplie de fumée? Les fans crient littéralement leur amour pour l’artiste.

Et que fait Bon Jovi? Et bien, il s’enfuit à Las Vegas et se marie avec son grand amour de jeunesse.

Facebook / Bon Jovi Fans Forever
Facebook / Bon Jovi Fans Forever

Il n’y en a pas beaucoup, des célébrités de premier rang dont le mariage a survécu aussi longtemps. Le mariage de 28 ans de Bon Jovi et Dorothea Hurley est l’un d’entre eux. Ils ont tous deux grandi dans le New Jersey et se sont rencontrés au lycée. Ils ont maintenant quatre enfants.

Facebook / Jon Bon Jovi has a heart of gold
Facebook / Jon Bon Jovi has a heart of gold

Alors, quel est leur secret? La plupart des couples ont déjà assez de difficultés pour trouver du temps l’un pour l’autre sans avoir en plus à gérer la gloire, la richesse et des millions de fans qui hurlent.

« Je sais que j’ai été frappé dès la première fois que je l’ai vue », dit Bon Jovi pour PEOPLE.

Facebook / Faith, Hope & Love
Facebook / Faith, Hope & Love

Il croit que leur relation a fonctionné du fait de plusieurs facteurs. Parce qu’ils sont ensemble depuis tant d’années, ils se connaissent parfaitement. Sa femme se sent très en sécurité dans leur relation, elle ne se soucie des autres femmes qui hurlent à l’attention de son mari.

Mais tout aussi important – ils sont l’un et l’autre comme le yin et le yang. Bon Jovi est partout et nulle part. Sa femme est celle qui le calme et s’assure que tout reste bien soudé.

« Elle est la colle qui tient tout ensemble », dit Bon Jovi.

Facebook / Bon Jovi Always in My Heart
Facebook / Bon Jovi Always in My Heart

Et cela montre juste que ce n’est pas de grands gestes, le faste et le glamour qui font un bon mariage. Ce sont les petites choses de tous les jours qui ont fait que le mariage de ce couple dure depuis près de trois décennies!

La femme de 90 ans s’est laissée convaincre de mettre un bikini – l’image fait maintenant le tour du monde

Âgée de 90 ans, Irene Kearney nous a rappelé encore une fois que tous les corps sont beaux, peu importe leur apparence, ou dans ce cas, quel âge vous avez.

Irene Kearney était en voyage sur un bateau de croisière avec sa famille, et avait, après une certaine pression du personnel et des passagers, acheté un nouveau bikini. Un adorable bikini polka rouge avec des pois blancs, indique Marie Claire.

Une merveilleuse photo d’Irene sur le bateau avec son bikini a été partagée sur Facebook, par le magasin où elle avait acheté le maillot et la réponse a été énorme. La page Facebook n’était pas très connue et les photos qu’elle avait l’habitude de publier recevaient en général une vingtaine de J’aime, mais celle d’Irène a été aimée plus de 9000 fois et partagée plus de 1400 fois.

https://www.facebook.com/LadyWatego/photos/a.248617318490026.69324.182574185094340/1151241134894302/?type=3&theater

Le champ de commentaires s’est rempli de commentaires enthousiastes et positifs:

« Il y a 20 ans on ne pouvait pas porter des maillots rock comme ça. Nous devrions tous nous sentir aussi à l’aise par rapport à notre corps, peu importe notre âge. Vous n’avez pas besoin d’être jeune et ‘parfaite’ pour être belle. Fantastique. »

Beaucoup aiment son attitude:

« J’adore l’attitude de cette dame. C’est un parfait exemple de ‘aimez vous pour qui vous êtes’. Vous êtes top et une source d’inspiration pour beaucoup. »

Et elle semble avoir donné confiance à beaucoup de gens pour eux aussi ignorer ce que les autres pensent:

« Elle est belle, son bikini est top sur elle. Vous êtes magnifique, et que m’avez donné assez de courage pour acheter un bikini, vous êtes une source d’inspiration “

Irene est fantastique!

Le mari fait secrètement une photo de sa femme au lit qui devient virale – elle veut que vous sachiez pourquoi

Être parent n’est pas une tâche facile. Il faut beaucoup de force, à la fois physiquement et mentalement, et parfois ça peut être facile d’oublier que c’est aussi un privilège d’avoir des enfants.

Un jour, vous vous souviendrez de ces moments, bons, mauvais, beaux et laids, et cela vous manquera. C’est en tout cas ce qu’a réalisé la blogueuse Cassie Hilt après que son mari l’ait photographiée secrètement avec sa fille.

Sur son blog, The Chronicles of Motherhood, elle explique maintenant le beau message derrière cette photo et nous sommes persuadés que toutes les mamans pourront s’y reconnaître.

Facebook /  The Chronicles of Motherhood
Facebook / The Chronicles of Motherhood

« Je me suis réveillée l’autre jour et j’ai trouvé cette photo sur mon téléphone.

Vous voyez, je traverse actuellement une période difficile. La période post-partum. Mais ce soir-là ce fut le tour de mon mari de prendre soin du bébé. Et après l’avoir changé, nourri et couché, il a subrepticement fait cette photo de moi et de ma fille (qui avait rampé dans le lit avec nous à un moment durant la nuit).

Normalement, quand je vois une photo de moi où je n’ai pas « posé », je ne l’aime pas. Et je suis souvent agacée par celui qui l’a prise. Mais pas cette fois. Cette photo est différente.

Les dernières semaines ont été difficiles. Vous oubliez à quel point c’est du travail de s’occuper des bébés. A quel point vous êtes épuisée, psychologiquement, mentalement et émotionnellement. Ajouter deux autres enfants à l’équation, et vous vous sentez complètement vidée de votre énergie. En. Permanence.

Mes journées sont remplies d’activités telles que changer les couches, bercer les bébés, essuyer leurs larmes, nettoyer les taches de vomi, faire des machines, laver la vaisselle sale et faire à manger sans fin.

Je n’ai pas le temps de prendre une douche tous les jours. Mes yeux sont gonflés et j’ai des poches sous les yeux. Mes vêtements sont très probablement tachés de sorte de renvois ou de nourriture. Mes cheveux sont emmêlés en permanence. Mon maquillage est inexistant.

Et cette photo montre tout cela. Ce n’est pas glamour, mais c’est la photo de l’un des jobs les plus difficiles: la maternité.

Je veux me souvenir de cette période de ma vie. J’ai besoin de cette photo pour me rappeler parce que parfois, à force, vous oubliez que cela va vous manquer un jour.

Les nuits blanches ne vont pas nécessairement me manquer, mais si le fait de tenir mes bébés et de les bercer pour qu’ils s’endorment. De sentir leurs petites poitrines inspirer et expirer, tandis que leurs petits doigts tiennent les miens.

Les crises de pleurs ne vont pas nécessairement me manquer, mais si la capacité que j’ai de pouvoir calmer mes enfants seulement avec un câlin et un baiser sur le front.

Nettoyer le lait renversé ne va pas nécessairement me manquer, mais si la capacité de nettoyer leurs erreurs simplement avec de l’eau et du savon.

Me réveiller avec mal au cou et dans le dos après avoir partagé le lit avec mes enfants ne va pas nécessairement me manquer. Mais un jour, cela va me manquer de me réveiller avec leurs visages juste à côté du mien. Les câlins du matin vont me manquer.

C’est la période dont je veux me souvenir.

Cette période de la maternité, même si elle peut être épuisante et écrasante, je ne veux jamais l’oublier.

Donc rappelez-le à votre mari, à votre femme, à votre partenaire. Rappelez-leur de prendre ces photos de vous.

Soyez fière de ces images.

Parce que ce sont celles-ci dont vous allez vouloir vous rappeler. »

Les mamans sont belles, fortes et sont des êtres imbattables, mais elles ne s’en rendent pas toujours compte. Voilà pourquoi c’est important de se rappeler seulement que: toutes les phases de la maternité sont belles et dignes d’être immortalisées.

L’homme signe ses emails du nom de sa collègue pendant 2 semaines – ce qui arrive devient viral

Nous savons toutes et tous qu’au travail, nous ne sommes pas traités de la même manière selon que nous soyons un homme ou une femme. Cela dépend évidemment du secteur, de nos collègues, de nos clients, etc. Le sexisme prend des formes très différentes et peut même passer inaperçu pour de nombreuses personnes tout en ayant un impact négatif sur leur carrière.

En mars dernier, Martin Schneider travaillait avec Nicole Hallberg. Leur chef trouvait que cette dernière prenait trop de temps avec les clients et Martin, en tant que supérieur, devait donc vérifier son travail et chronométrer l’exécution des tâches de sa collègue. Ils partageaient une boîte mail mais, au moment de répondre à un client, Martin s’est rendu compte qu’il avait oublié de signer avec son nom. Tous les messages avaient donc été signés du nom de Nicole.

Il a partagé son histoire et l’expérience qu’il avait menée sur son compte Twitter. Il n’a pas fallu longtemps pour que son post devienne viral.

https://twitter.com/SchneidRemarks/status/839910253680553988

« Donc, un jour j’étais en train de correspondre avec un client en faisant des allers-retours à propos de son CV et il était INFERNAL. Grossier, irrespectueux, ignorant mes questions.

Il me disait que ses façons de faire étaient des standards du secteur (ils ne l’étaient pas) et que je ne pouvais pas comprendre les termes qu’il utilisait (je le pouvais).

Il était dans le secteur du divertissement lui aussi. Un secteur que je connais plutôt bien.

Je n’en pouvais plus de ses bêtises quand j’ai remarqué quelque chose. Du fait de notre boîte mail partagé, j’avais signé tous mes messages comme ‘Nicole’.

C’était envers Nicole qu’il était grossier, pas envers moi. Donc, par curiosité, je lui ai dit ‘Hey, c’est Martin, je reprends le projet à la suite de Nicole’.

AMÉLIORATION IMMÉDIATE. Accueil positif, il me remercie de mes suggestions, il me répond rapidement, il me dit ‘super questions!’ et devient un client modèle.

Note: Ma technique et mes conseils n’ont pas changé. La seule différence c’était que j’avais un nom d’homme désormais.»

Martin a fait part de son erreur à Nicole et lui a demandé si elle avait souvent des clients de ce genre. Elle lui a dit que oui, pas tout le temps mais qu’en effet, elle était souvent confrontée à ce type de comportement à son encontre. Ils ont donc décidé de faire une expérience: Nicole signerait ses e-mails du nom de Martin et inversement comme l’indique le Huffington Post.

« C’était l’enfer. Tout ce que je demandais ou suggérais était remis en question. Les clients qui étaient d’habitude super faciles devenaient condescendants. L’un d’entre eux m’a même demandé si j’étais célibataire.

Nicole a vécu la semaine la plus productive de sa carrière. J’ai réalisé que la raison pour laquelle elle prenait plus de temps c’était parce qu’elle devait convaincre les clients de la respecter. »

Martin et Nicole ont fait de ce résultat à leur chef qui n’y a pas cru. Ce que Martin a mis en évidence c’est le temps que Nicole devait prendre avec de nombreux clients pour gagner leur confiance et se faire respecter en tant que professionnelle. Lui n’avait jamais eu besoin de cela et a remarqué qu’en effet, il avait un avantage invisible en tant qu’homme.

Martin a appris ce que faisait le sexisme au quotidien grâce à cette expérience. N’hésitez pas à partager cet article avec vos proches sur Facebook pour leur faire prendre conscience de ce que peut impliquer le sexisme au travail.

Fatigués de voir les mêmes sans abris tous les jours, ils mettent en pratique une brillante idée

Devenir sans abri n’est pas quelque chose que l’on désire et c’est pour beaucoup difficile de sortir de la rue. La réinsertion n’est pas évidente et les mains tendues malheureusement rares. En Écosse, l’organisation Social Bite a décidé de trouver un moyen d’épauler ceux qui n’ont plus rien mais veulent sans sortir.

L’association s’est faite connaître en ouvrant Social Bite, un fast-food solidaire aidant et employant des personnes dans le besoin. Depuis quelques mois, l’idée d’un village d’accueil avait suscité beaucoup d’enthousiasme et, le 10 août dernier, Social Bite a présenté son premier prototype de maison pour sans abri. Ce sont 10 maisons de ce type qui vont être construites et constituer un village à Édimbourg.

Le projet offrira une alternative à ceux qui ont besoin temporairement d’un toit et leur fournira le nécessaire pour qu’ils puissent retrouver une stabilité. La maison a été créée par Johnathon Avery, de Tiny House Scotland, comme l’indique Metro. Elle est basée sur le modèle NestHouse et dispose de tout le confort d’une petite maison indépendante. Regardez plutôt:

https://www.facebook.com/socialbitebusiness/photos/a.450338588334491.92888.412787858756231/1492242134144126/?type=3&theater

Les petites maisons auront toutes deux chambres à coucher, une salle de bains, une cuisine et un salon.

Facebook / Social Bites
Facebook / Social Bites

La cuisine comprend un petit réfrigérateur, un four et un micro-ondes tandis que la salle de bains dispose d’un WC et d’une douche.

Une petite salle à manger et un coin détente permettront aux personnes y logeant de profiter d’un espace en commun, en plus de leur chambre privée.

Facebook / Social Bites
Facebook / Social Bites

Les maisons sont transportables et construites en matériaux durables. Tout a été pensé pour qu’elles soient à la fois fonctionnelles, économiques, à faible impact sur l’environnement et agréable à vivre.

20 personnes pourront donc y vivre durant un an à un an et demi. Il ne s’agit cependant pas de leur offrir seulement un toit mais aussi de leur apporter l’aide et les ressources dont elles, et ils, auront besoin pour sortir de la rue.

Un moyen efficace et vraiment généreux d’aider ceux qui en ont le plus besoin. En leur permettant de se réinsérer convenablement, c’est toute la société qui en bénéficiera. Un magnifique projet qui, on l’espère, se multipliera dans le monde.

https://www.facebook.com/socialbitebusiness/videos/1470454442989562/

La policière voit une femme sur une chaise penchée en avant – quand elle voit ses jambes elle décide d’agir

Être agent de police n’est pas un métier facile. On voit de tout et pas forcément les choses les plus agréables au monde. Par ailleurs, l’image des policiers n’est pas très bonne et on oublie un peu vite que leur mission première est de protéger et d’aider les gens. Aux Etats-Unis, l’agent Marsha Lohnes prend son travail très au sérieux.

Son histoire a pris de l’ampleur car elle permet de voir les forces de l’ordre sous un autre angle. Le 31 juillet dernier, elle a posté une photo sur Facebook, accompagné du texte ci-dessous traduit. La scène s’est déroulée à Charleston, en Caroline du Sud.

https://www.facebook.com/martharuth.lohnes/posts/10154878399088494

« Je me demandais si je devais partager ou non cette photo parce que je ne voulais pas que l’on croit que je cherchais de la reconnaissance. Je ne me soucie pas de ça. Mais je pense que cette photo prise par mon partenaire est trop importante pour rester cachée. Et je tiens à montrer le côté positif du travail de la police.

Voici Priscilla, c’est un membre bien connu de notre communauté. Elle a choisi de rester sur une vieille chaise pourrie, sous un pont, tous les jours. Ses jambes sont enflées et font trois fois leur taille normale.

Elle est malade mentalement. Elle vous lancera des malédictions si elle ne vous aime pas, mais elle est la femme la plus gentille au monde si votre tête lui revient. Croyez-moi, j’ai passé beaucoup de temps au cours de nos premières rencontres à lui demander de ne pas m’insulter, lol.

Je vais la voir régulièrement parce qu’elle a une infection au pied. La chair se décompose, elle suinte du liquide et des insectes sont constamment à l’intérieur de la plaie.

Elle refuse d’aller à l’hôpital bien que j’ai fait venir une ambulance plusieurs fois. Je l’ai suppliée de me laisser l’y emmener, mais elle est vraiment têtue et je ne peux pas la forcer.

L’autre jour, je lui ai apporté un spray désinfectant pour aider à guérir son pied et éloigner les insectes. Elle était sur le point de pleurer parce qu’elle avait peur que ça fasse mal, alors j’ai du le vaporiser à sa place.

Je lui ai apporté de la nourriture, mais elle s’est mise à me crier dessus parce que je n’avais pas pris sa pizza lol. J’adore vraiment cette femme. C’est l’une des âmes les plus étonnantes que j’ai eu le plaisir de rencontrer.

Mais alors que j’étais agenouillée là-bas en train de nettoyer son pied… Je ne pouvais m’empêcher de penser à la chanson ‘Who Will Be Jesus to Her’. Des fois, j’ai l’impression que le monde entier est contre ma famille policière.

On nous déteste, on souhaite notre mort. On nous appelle assassins racistes, robots et porcs. Pourtant, sans que le public ne le voit… nous nous mettons à genoux dans la saleté pour montrer de l’amour en lavant les pieds de ceux que les autres auraient rejetés.

Des moments comme ceux-ci sont la raison pour laquelle je suis si passionnée par ce que je fais. Je ne me suis jamais sentie plus proche de Jésus que lorsque je mets mon uniforme et que je suis à la recherche de ceux qui ont besoin d’être aimés.

Dieu m’a mise sur terre pour être policière. Et bien que nous soyons méprisés et rejetés, mon cœur est en paix parce que je sais que je fais le travail de Dieu. Comme tous les hommes et toutes les femmes, avec qui je travaille fièrement.

C’est la partie du travail de police que vous ne voyez pas. C’est ce que nous faisons au quotidien. N’oubliez pas que nous sommes humains, et que nous avons pour devoir de servir et de protéger.
—-
Pour tous ceux qui ont lu cette publication… Je suis retournée là-bas et j’ai vu Priscilla encore aujourd’hui parce que je devais lui apporter ses médicaments, et elle avait un bandage autour du pied.

J’ai été informée que depuis le mois dernier (à mon insu), les services sanitaires de Charleston faisaient des contrôles quotidiens sur Priscilla alors que je n’y allais de mon côté qu’une ou deux fois par semaine. Je ne le savais pas parce qu’elle enlève son pansement entre temps car il se ‘salit’.

Mais ils lui fournissent plus de soins médicaux et d’attention que je ne le peux. Ils la nourrissent également et l’habillent (aujourd’hui, elle m’a dit ‘je ne suis pas sexy dans ma nouvelle robe?’). Je ne sais pas exactement qui s’en occupe, mais ce sont eux qui méritent la reconnaissance. »

Il y a encore heureusement de nombreuses personnes vraiment généreuses qui aident les autres de bon cœur. C’est important de les en féliciter car on voit souvent beaucoup plus le côté négatif et sordide des choses.

La femme regarde la fille souffrant d’autisme – les 10 mots de l’inconnu font éclater la mère en sanglots

En tant que parent, vous faites tout pour passer du temps supplémentaire avec vos enfants. C’était exactement ce que Pam a fait avec sa fille de deux ans en juin dernier.

Pam a amené ses filles dans un restaurant, une activité qu’elles font souvent ensemble. Mais quand elles se sont assises à une table libre, Pam s’est rendue compte que deux dames d’une table à proximité avaient commencé à chuchoter et à les regarder fixement.

– Cela nous arrive assez souvent ; parce que ma fille Sophia est née avec le syndrome de Down, écrit la mère sur Facebook.

https://www.facebook.com/720361501432534/photos/a.727502227385128.1073741828.720361501432534/1024945194307495/?type=3&theater&1=2

Dans la plupart des cas, Pam baisse le regard et regarde autre chose, mais aujourd’hui, elle était très agacée que les femmes « se penchaient pour mieux voir ».

– Juste à ce moment, un couple est venu me voir et j’ai pensé : « Incroyable ! Encore plus de gens veulent regarder de plus près ! » écrit Pam.

Mais le couple n’était pas venu pour regarder Sophia. Au contraire. L’homme a commencé à saluer Sophia avec une poignée de main. Puis il s’est tourné vers Pam, en lui disant qu’il avait une histoire à partager.

https://www.facebook.com/pg/Slice-of-Life-720361501432534/photos/?ref=page_internal

Il avait des larmes aux yeux, et il était clair qu’il était très préoccupé par la situation. Pam lui a donc demandé de la partager, après quoi l’homme lui a parlé d’une actualité qu’il avait entendu la veille.

Cette actualité portait sur une femme qui avait donné naissance à un enfant avec une variation de fonction cérébrale grave. Elle était venue à la télé pour défendre sa décision de ne pas avorter, même si les médecins l’avaient exhortée à le faire.

– Il a dit : « L’argument est que vous ne savez jamais quelle empreinte un être humain aura sur le monde. Vous ne savez pas de quoi une personne est capable si vous ne leur donnez pas une chance », écrit Pam.

Alors l’homme se détourna pour partir, mais juste avant de se retourner, il prononça dix mots qui ont fait fondre Pam en larmes.

« Vous êtes une personne formidable. Votre fille est belle. Félicitations ! »

https://www.facebook.com/720361501432534/photos/a.727502227385128.1073741828.720361501432534/817218848413465/?type=3&theater

– J’ai immédiatement commencé à pleurer. Là, je me suis assise au milieu d’un café et j’ai pleuré dans une serviette. Cet homme était le premier étranger qui m’avait félicité pour la naissance de ma fille Sophia. Il était le premier inconnu à voir sa VALEUR. Sa BEAUTÉ, écrit Pam dans sa publication.

Pam termine son message émotionnel en remerciant l’étranger pour ses belles paroles :

« Dans un monde où l’on connait la vie de ma fille, où elle est constamment regardée, cet homme a vu combien elle était IMPORTANTE.

Le texte de Pam a été partagé des dizaines de milliers de fois et a été apprécié par près de 100 000 personnes. Il n’est pas difficile de comprendre pourquoi : cet inconnu prouve que seuls dix mots amicaux peuvent faire toute la différence pour une personne.

La femme était enceinte quand son mari est décédé – puis elle voit une photo qui touche directement son cœur

Vous ne savez jamais ce que la vie vous réserve, et cela peut signifier des choses que vous n’aviez jamais imaginé – à la fois pour le meilleur et pour le pire.

Amanda Snyder était heureuse de se marier avec son mari Jesse, et ils attendaient un fils ensemble. Mais soudain, un jour, la vie a pris un terrible tournant quand Jesse est mort dans un accident, écrit le Huffington Post.

Jesse était dehors et coupait un arbre, quand une branche est tombée sur une autre branche, avant de lui tomber sur la tête. Les dégâts étaient si grave qu’il est mort sur le coup.

https://www.facebook.com/photo.php?fbid=1792392547702743&set=a.1618478581760808.1073741828.100007960449784&type=3&theater

Amanda devait se préparer à accoucher seule. Quand elle a dû prendre des photos de sa grossesse, elle ne pouvait pas s’imaginer les faire sans le père de son enfant.

« J’avais tellement perdu, et tout ce que j’avais n’était que des souvenirs et des photos du passé. Donc, vous pouvez vous imaginer ce que les photos signifiaient pour moi, dit la mère au HuffingtonPost.

https://www.facebook.com/lovewhatreallymatters/photos/a.710462625642805.1073741828.691679627521105/1617530121602713/?type=3&theater

Avec l’aide de la photographe Shanna Logan, Amanda a eu l’occasion de partager ce bonheur avec son mari. À l’aide de Photoshop et de la magie, elle a pu placer des photos de Jesse dans les photos de sa grossesse, et le résultat est aussi déchirant que merveilleusement beau.

https://www.facebook.com/lovewhatreallymatters/photos/a.710462625642805.1073741828.691679627521105/1617529958269396/?type=3&theater

Pendant la séance photo, la photographe avait demandé à Amanda de parler de Jesse et du fils qu’elle attendait, et vous pouvez vraiment voir tous ses sentiments dans ses images incroyables.

Le 2 août, son fils est né, et le couple avait décidé de l’appeler Jameson. Nous souhaitons à Amanda tout le meilleur pour l’avenir, et merci d’avoir partagé certaines de ces incroyables photos!

Une culturiste prend une photo d’une inconnue sur un tapis roulant – puis elle éclate de rire

Diana Andrews est une culturiste de Londres avec beaucoup d’abonnés. Beaucoup de gens suivent cette femme et la voient comme une source d’inspiration pour leur santé et pour perdre du poids.

Cependant, Diana a déçu beaucoup de ses abonnés quand elle s’est moquée d’une autre femme à la salle de sport. Sans la permission de la femme, elle a pris une photo d’elle sur un tapis roulant avec son téléphone portable.

The Sun
The Sun

Diana a partagé la photo avec la légende « poignées d’amour », ou « gros bourrelés », et a posté un message en disant : « Je parie qu’elle commande des hamburgers ».

« C’est pourquoi beaucoup de gens ont peur d’aller à la salle de sport », a déclaré l’un de ses abonnés.

« Diana Andrews, moi et ma femme avons également commencé avec un tel surpoids à la salle de sport. Ensemble, nous avons perdu plus de 200 kg », a déclaré un autre.

The Sun
The Sun

Beaucoup lui ont indiqué qu’il était tout à fait hypocrite de se moquer du corps de quelqu’un d’autre tout en promouvant la confiance en soi et le progrès. Même si la personne n’est jamais allée à la salle de gym, ce n’est pas normal de se moquer!

Diana s’est excusée plus tard pour ses commentaires inadéquats. Mais beaucoup ont voulu lui expliquer que ce type de comportement empêche de nombreuses personnes d’aller à la salle de sport par peur d’être jugées.

« Je me rends compte que j’ai fait une erreur en faisant cette plaisanterie stupide. Ce n’était pas mon intention de faire du mal, de blesser ou d’être irrespectueuse », a déclaré Diana. « J’ai vu cette fille marcher sur le tapis roulant alors qu’elle parlait dans son téléphone. J’ai donc fait une vidéo avec ce commentaire pour dire qu’elle était probablement déjà en train de commander de la nourriture ». 

Nous espérons que Diana est sincère dans ses excuses. Que pensez-vous de tout cela?

Partagez cette histoire avec votre famille et vos amis si vous pensez également que ce type de comportement doit cesser !