Un homme a rencontré une femme en 1972 et il ne l’a jamais revue – aujourd’hui il écrit une lettre émouvante

Avez-vous vous aussi partagé un moment spécial avec un inconnu sans jamais le revoir? Une personne qui vous aide dans la rue ou vous fait sourire et qui disparait. Cela arrive bien plus souvent que l’on pense et pour certains il s’agit d’occasions ou de rencontres manquées.

C’est ce que pense cet homme de Boston. Il a rencontré une jeune femme en 1972 durant le jour de l’an à l’un des moments les plus difficiles de sa vie, mais ne l’a jamais revue. Elle s’est évaporée. Il a donc décidé, des années après sur les conseils de la fille d’un ami, de lui écrire une lettre et de la poster sur les réseaux sociaux. La voici:

« Je vous ai rencontrée sous la pluie, le dernier jour de 1972, le jour précis où j’avais décidé de me suicider. Une semaine auparavant, à la demande de Richard Nixon et d’Henry Kissinger, j’avais fait quatre sorties en B-52 sur Hanoi. J’ai lâché là-bas quarante-huit bombes. Combien de maisons et de vies j’ai détruites, je ne le saurai jamais. Mais, aux yeux de mes supérieurs, j’avais servi mon pays avec honneur.

C’est ainsi que le matin de la Saint-Sylvestre, je me suis retrouvé dans un studio froid sur Beacon et Hereford, avec pour seule compagnie une bouteille de whiskies et ma très grande honte. Quand j’ai terminé la bouteille, je me suis dirigé vers la porte et je me suis juré, qu’au retour, je prendrai le Smith & Wesson calibre 15 dans le placard, et que je me suiciderais car je le méritais.

J’ai marché pendant des heures. J’ai tourné autour du Fenway avant de revenir en arrière après le Symphony Hall et d’aller jusqu’à l’église de la Trinité. Alors je parcourais le Common, j’ai grimpé la colline avec son dôme doré, et j’ai zigzagué dans ce charmant labyrinthe divisé par la rue de Hanovre. A un moment, je suis arrivé au bord de l’eau, le ciel s’était couvert et il commençait à bruiner, comme dans une douche. Cela s’est rapidement transformé en déluge. Tandis que les autres piétons se précipitaient pour s’abriter, je restais sous la pluie. Je suppose que j’ai pensé, ou plutôt espéré, qu’elle allait me débarrasser de ce sentiment de culpabilité qui m’étouffait. Ça n’a évidemment pas été le cas et j’ai donc j’ai commencé à retourner à l’appartement.

Et puis je vous ai vue.

Vous vous étiez réfugiée sous un balcon. Vous portiez une robe de bal, ce qui me semblait à la fois royal et ridicule. Vos cheveux bruns étaient peignés sur le côté droit de votre visage, et une constellation de tâches de rousseur saupoudrait vos épaules. Je n’avais jamais rien vu d’aussi beau.

Quand je vous ai rejoint sous le balcon, vous m’avez regardé avec vos grands yeux verts, et j’ai compris que vous aviez pleuré. Je vous ai demandé si vous vous sentiez bien. Vous avez répondu que vous vous étiez déjà sentie mieux. Je vous ai proposé d’aller prendre un café. Vous avez dit: ‘seulement si vous venez avec moi’. Avant que je commence à sourire, vous m’avez pris par la main et m’avait conduit au carrefour entre Downtown Crossing et Neisner.

Nous nous sommes assis au comptoir du café et avons parlé comme de vieux amis. Nous avons ri aussi facilement que nous nous sommes lamentés, et vous m’avez avoué, en mangeant une tarte aux noix de pécan, que vous étiez fiancée à un homme que vous n’aimiez pas, un banquier issu de la noblesse de Boston. Un Cabot, ou peut-être un Chaffee. Ses parents avaient organisé une fête pour la nouvelle année, d’où la robe.

De mon côté, je vous ai confié plus sur moi que je ne pouvais l’imaginer à cette époque. Je n’ai pas mentionné le Vietnam, mais j’ai eu l’impression que vous pouviez voir qu’il y avait une guerre qui se déroulait en moi. Pourtant, vos yeux ne renvoyaient aucune pitié, et je vous ai aimée pour cela.

Après environ une heure, je me suis absenté aux toilettes. Je me souviens avoir regardé mon reflet dans le miroir. Je me demandais si je devais vous embrasser, si je devais vous dire ce que j’avais fait dans le cockpit de ce bombardier une semaine auparavant, si je devais retourner vers le Smith & Wesson qui m’attendait. Et en fin de compte, j’ai décidé que je n’étais pas digne de ce sentiment de ressusciter qu’était en train de m’offrir une inconnue en robe de bal, et que tourner le dos à cette douce découverte était du gâchis.

En revenant au comptoir, mon cœur battait la chamade, et un avenir – notre avenir – obsédait toutes mes pensées. Mais quand je l’ai atteint, vous étiez partie. Aucun numéro de téléphone. Aucune note. Rien. Notre union avait commencé aussi étrangement qu’elle s’était arrêtée. J’étais dévasté. Je suis retourné à Neisner tous les jours pendant un an, mais je ne vous ai jamais revue. Ironiquement, la torture de votre abandon semblait masquer mon dégoût de moi, et la perspective du suicide était soudainement moins attrayante que celle de découvrir ce qui s’était passé dans ce restaurant. La vérité c’est que je n’ai jamais vraiment cessé de me le demander.

Je suis un vieil homme maintenant, et je n’ai que récemment raconté cette histoire à quelqu’un pour la première fois, à un ami de la VFW. Il m’a suggéré de vous chercher sur Facebook. Je lui ai dit que je ne connaissais pas Facebook, et que tout ce dont je savais sur vous c’était votre prénom et que vous aviez vécu à Boston à un moment donné. Et même si par miracle j’étais tombé sur votre profil, je n’aurais pas été certain de pouvoir vous reconnaître. Le temps est cruel en ce sens.

Ce même ami a une fille particulièrement sentimentale. C’est elle qui m’a fait m’inscrire ici, sur Craigslist, et à ces ‘Rencontres manquées’. Mais, alors que je cherche une aiguille dans une botte de foin, je crois comprendre, après un million de ‘et si’ et d’insomnies, que notre rencontre n’a pas été ratée du tout.

En effet, durant ces quarante-deux dernières années, j’ai vécu une bonne vie. J’ai aimé une femme bien. J’ai élevé un bon garçon. J’ai vu le monde. Et je me suis pardonné. Et vous êtes le point de départ de tout cela. Vous avez insufflé votre esprit en moi durant cet après-midi pluvieux, et vous ne pouvez pas imaginer ma gratitude.

J’ai aussi des jours difficiles. Ma femme est décédée, il y a quatre ans. Mon fils, l’année suivante. Je pleure beaucoup. Parfois de solitude, parfois sans savoir pourquoi. Parfois, je peux encore sentir la fumée d’Hanoi. Et puis, des dizaines de fois par an, je reçois un cadeau. Le ciel brille, les nuages cachent le soleil, la pluie commence à tomber. Et je me souviens.

Donc, où que vous soyez partie ce jour-là, où que vous soyez maintenant, et où que vous alliez, sachez ceci: vous êtes toujours avec moi. »

C’est plus qu’une déclaration d’amour, c’est une déclaration de vie. Cette rencontre manquée a vraiment eu un effet fabuleux dans la vie de cet homme qui a beaucoup souffert. Nous lui souhaitons de trouver la paix, et de rencontrer cette femme qui est un peu son ange gardien.

Le serveur s’assoit pour manger avec une petite fille – la maman ne sait pas comment le remercier

Les enfants se fixent souvent sur des personnes en particulier qui leur plaisent du premier coup. Pixie Donaldson est une adorable petite fille de 2 ans qui vit à Dough, Manchester. Sa Maman, Katie, voulait sortir avec ses amis et Pixie au restaurant.

Lorsque tout le monde s’est installé à table, un serveur, Marc, s’est approché et la connexion avec la petite a été instantanée. Sa maman, Katie a posté sur Facebook un article sur ce qui leur ait arrivé ce soir-là au restaurant, un soir qu’elles n’oublieront jamais!

1
Manchester Evening News

« A Noël dernier, je suis allée à Dough rejoindre des amis, que je n’avais pas vus depuis des années, avec Pixie dans sa poussette. Je lui avais déjà dit que nous allions manger une pizza en forme de Mickey Mouse et elle était hyper excitée.

Pendant que l’on s’asseyait, j’ai demandé à notre serveur (celui des photos) une pizza en forme de Mickey Mouse, un jus de fruit et des crayons, s’il vous plait, s’il vous plait, s’il vous plait!!!!

J’étais en train de papoter avec mes amis quand Pixie s’est exclamé ‘Maman, où est parti le bel homme?’ c’est ce qu’elle a dit texto, elle, pas moi!!!

On a tous explosé de rire et je lui ai dit qu’il serait bientôt de retour avec sa pizza.

Il est revenu avec la pizza de Pixie, des crayons et son jus de fruits, le visage de Pixie s’est illuminé quand il a mis la pizza devant elle, jusqu’à ce qu’elle réalise qu’elle devait être découpée.

‘Tu peux la couper s’il te plait?’ a-t-elle demandé, donc j’ai commencé à couper sa pizza…

‘Maman non! Je veux que le beau monsieur le fasse!’

Il a commencé à le faire, à découper la pizza en petites bouchées, alors que j’étais en train de m’excuser et de lui dire que ce n’était vraiment pas nécessaire. Il a même découpé des morceaux plus gros quand Pixie lui a fait remarquer que les morceaux n’étaient pas assez à ‘la taille de Pixie’ et a vérifié avec elle que tout était ok avant de partir. »

2
Manchester Evening News

« Il est venu vérifié comment allait Pixie toutes les 10 minutes. A un moment, il n’était même plus notre serveur attitré (une femme avec des chaussures rouges avait remplacé ‘le beau monsieur’), le resto était bondé, mais il est quand même venu lui dire que son coloriage était superbe – au moment parfait (elle était en train de commencer à faire une crise parce qu’elle avait débordée…)

Pendant ce temps-là, mon repas commençait à refroidir, je n’avais presque pas parlé avec mes amis parce que j’étais occupée à ramasser les crayons et à faire en sorte qu’elle mange toute sa pizza parfaitement découpée, … et c’est à ce moment que son héros, qui avait du sentir que j’avais faim (timing parfait encore une fois), a demandé à Pixie si elle voulait aller manger avec lui sur la table d’à côté.

Alors qu’elle pensait déjà qu’il était merveilleux, il est revenu avec une coupe de glace et s’est attablé avec elle pour parler de sa journée pendant qu’elle mettait de la glace PARTOUT. Il a ri à ses grimaces et ne s’est pas plaint une seule fois du bazar.

Cela peut sembler peu, mais passer ces 10 minutes avec mes amis c’était le paradis. Mon repas était encore chaud, aucune boisson n’a été renversée, ce qui est un record, toutes les crises de larmes ont été évitées, et, le plus important, ma fille a eu une énorme sourire au visage toute la soirée.

Donc, merci à ce serveur, pour avoir emmené ma fille de 2 ans à son premier rendez-vous. Merci d’avoir permis à une maman débordée de dîner en paix. Merci d’avoir permis à mon bébé de se sentir comme une princesse et Merci d’avoir été plus loin que votre travail pour une petite fille que vous n’aviez jamais rencontrée.

A cette époque déplorable, il reste des gens qui font du monde un endroit meilleur, même si c’est juste pour 10 minutes.

PS: Regardez à quel point elle a l’air heureuse!!

Mise à jour! Le serveur a été retrouvé et remercié. »

3
Manchester Evening News

Une histoire touchante! La petite Pixie et son adoration pour ce gentil serveur. Cela fait vraiment du bien de constater qu’il reste des gens aussi attentionnés et qui savent prendre soin des autres.

Une femme en sanglots s’arrête à ce café à emporter – les employés entrent en action immédiatement

Cette histoire est vraiment émouvante et montre qu’il y a encore des gens qui ont du cœur. Comme tous les matins, Barbara était en train de faire la queue avec sa voiture pour prendre un café à emporter dans un café-drive de la région de Washington aux Etats-Unis.

Mais cette fois, l’attente se faisait un peu longue. Puis elle remarqua la scène qui se déroulait devant elle.

1
dutchbros.com

Trois des serveurs du local étaient penchés par la fenêtre et seraient avec émotion la main du ou de la conductrice de la voiture de devant. Ils restèrent comme ça plusieurs minutes et Barbara prit une photo de la scène.

2
Facebook – Love What Matters

Ce que Barbara apprit par la suite lui fit chaud au cœur et elle décida de partager la photo ci-dessus sur Facebook avec le texte suivant qui expliquait la situation:

« Cher Dutch Bros Coffee, j’ai pris cette photo hier alors que je faisais la queue au café Dutch Bros de la 138e avenue. Il s’avère que la jeune femme devant nous venait de perdre son mari de 37 ans la nuit précédente.

Quand les membres de l’équipe de DB virent qu’elle était effondrée, ils ont tous arrêté ce qu’ils étaient en train de faire et ont prié avec elle pendant un moment, puis l’ont invité à venir prier, parler ou pour tout ce dont elle pourrait avoir besoin. Prions tous pour cette jeune famille, et vous savez maintenant où aller pour prendre un café. »

Au moment où elle en avait le plus besoin, des inconnus ont été là pour elle, pour l’entourer d’amour et la soutenir. Voici des employés dont la générosité devrait en inspirer plus d’un!

Elle fait un gâteau pour un enfant de 6 ans atteint d’un cancer – elle ne s’attendait pas à voir cet homme

Mary Pat Seiss est une femme qui a la vingtaine et travaille à Oakmont Bakery en Pennsylvanie. Elle fait des gâteaux, et un jour, au printemps 2016, elle a reçu une commande d’un nouveau client.

Une petite fille nommée Kelly qui allait avoir 6 ans, Mary Pat a été chargée de faire et décorer le gâteau d’anniversaire. Ce qui a rendu cela encore plus spécial est que Kelly avait un cancer – quelque chose que Mary Pat connaissait trop bien.

pat1
jamie’s dream team videos

Mary Pat avait seulement 6 ans quand elle a été diagnostiquée avec une leucémie. Après deux ans de traitements elle a pu se remettre de son cancer puis est de nouveau tombée malade à 9 ans. Elle a été traitée pendant deux ans et n’avait plus de cancer jusqu’au Noël 2009, où elle a appris que le cancer était de nouveau de retour.

pat3
jamie’s dream team videos

Depuis, Mary Pat lutte avec la maladie. Ses deux frères illuminaient sa vie au quotidien, mais les deux se sont éloignés de la maison et ont commencé à fonder leurs propres familles. Cela a été difficile pour Mary Pat lorsque le dernier frère a quitté la maison, mais elle a fait de son mieux pour faire face.

Lorsque Mary Pat prépare le gâteau pour Kelly, son frère bien-aimé, Robert, vient la surprendre après avoir fait des milliers de kilomètres. Robert est soldat dans l’armée américaine et était basé en Caroline du Nord pour se préparer à une mission en Irak.

pat2
jamie’s dream team videos

Dans la vidéo ci-dessous, vous verrez ce qui se passe après que Mary Pat ait décoré et finit le beau gâteau d’anniversaire. Elle va vers la caisse pour l’amener au client pour qu’il le récupère, et… Nous n’en dirons pas plus: cela vaut vraiment la peine de regarder la vidéo!

Le garçon atteint d’un cancer a seulement quelques jours à vivre – la photographe prend une dernière photo

Derek Madsen, de Sacramento en Californie, aux États-Unis, était âgé de seulement 11 ans quand il s’est éteint. En 2005, il a été diagnostiqué avec un neuroblastome – un cancer rare qui affecte presque exclusivement les enfants. Ce fut alors le début d’une lutte contre le cancer et une course contre le temps, un combat qu’il allait mener avec sa maman Cindy French, à ses côtés.

Le photographe Renee C. Byer a demandé à Derek et Cindy si elle pouvait les accompagner tout au long de ce combat, afin de décrire la vie quotidienne avec le cancer dans sa forme la plus crue. Ils ont dit oui, et le résultat a été une série de photos très émouvantes qui montrent tout le désespoir, la joie, la tristesse et l’espoir dans ce parcours. Renee a remporté plus tard aussi le prix Pulitzer en 2007 avec cette série de photos qu’elle appelle « A Mother’s Journey », et il est facile de comprendre pourquoi.

Ici, nous voyons Cindy et Derek jouer dans les couloirs de l’UC David Medical Center. Ils attendent avant que Derek ne se fasse prélever un échantillon de moelle osseuse. Le test montrera si Derek est un candidat approprié pour une greffe de moelle osseuse. Dans les moments graves comme ceux-ci, il est nécessaire qu’une mère et son fils pensent à autre chose pendant un court moment.

34d6e02ee46ae7781cabf7e51a161e95
Imgur

Cindy tente de réconforter Derek après le prélèvement d’échantillon de moelle osseuse, qui est une procédure très douloureuse et réalisée sous anesthésie générale. Lorsque Derek s’est réveillé, il a crié et donnait des coups à cause de la douleur.

ec107d0495ef2d64344ab9ace181db75
Imgur

Pendant un moment de repos, Derek a reçu massage par sa mère. À ce moment là, le cancer avait atteint à la fois le corps et les os, et Derek avait maintenant besoin de soins constants. Cindy a fermé son salon de beauté pour prendre soin de son fils à temps plein.

« Je ferai tout ce qu’il faut pour lui faire plaisir, pour le faire sourire, » dit-elle.

e61567d12a0607e532ed69cc70818f04
Imgur

Ici Cindy embrasse son fils après avoir qu’il ait dû subir une intervention chirurgicale pour enlever une tumeur dans son ventre.

4fd42f742bfa71ecd31d5eebf822bfbf
Imgur

Mais la série de photos ne concerne pas seulement les moments tristes. Ici, nous voyons Derek, son frère et ami Micah et RJ ensemble dans un hôtel à Tahoe. Ils ont été invités par le célèbre joueur de basket-ball Chris Webber, et c’était la première fois que Derek a eu la chance de séjourner dans un véritable hôtel.

8c8013ba949262b709bc844b90e80532
Imgur

Derek est un garçon qui aime courir et jouer. Ici, nous le voyons en équilibre sur un mur, avec Cindy qui le regarde, un peu inquiète. Derek déteste l’hôpital, ce qui a rendu la tâche difficile pour Cindy de le faire descendre du mur pour se préparer à une opération.

ab1d5436729c88bbaf1873f31141d396
Imgur

Cindy regarde avec anxiété lorsque les médecins préparent Derek à l’opération. Elle pouvait rester dans la chambre jusqu’à ce que Derek soit anesthésié, mais elle a dû les laisser seuls après.

4e3053b1e49ca13faee6f50c67ac01b8
Imgur

Le frère de Derek, Micah, apporte du soutien à son jeune frère alors qu’il se prépare pour une séance de rayons. Micah est aux côtés de Derek aussi souvent que possible pour lui changer les idées et lui apporter le confort dont il a tant besoin.

8427d3c90f78b09f1b95fe29b5c87ca2
Imgur

Avec des larmes dans ses yeux Derek est assis dans la salle d’examen, et la maman Cindy et le docteur William Hall, tentent de le persuader de continuer à traiter le cancer pour soulager la douleur.

La Maman Cindy est désespérée et lui dit: « Derek, tu vas mourir si tu ne le fais pas. »

Il a répondu: « Je m’en fiche pas! Je ne peux pas, maman. Ramène moi juste à la maison. »

3798ca421d2174e6aecfed514becb751
Imgur

Le compromis dans tout ça : Derek peut conduire la voiture de sa maman dans leur rue s’il accepte de faire le traitement. Juste quelques heures après que cette photo ait été prise, Cindy a été contactée par des infirmières qui travaillent en soins palliatifs. Elle apprendra alors que Derek n’a plus beaucoup de temps à vivre.

7a529b9f8abed90183ba757c87577b7f
Imgur

Le cancer s’est propagé rapidement. En raison d’une tumeur dans sa tête, Derek avait un œil au beurre noir. Pour le consoler un peu, une serveuse du restaurant préféré de Derek lui a écrit une lettre qu’il a mise sur le mur.

9fd71fa7b76462d6a8a29a3b1b27ccfb
Imgur

Cindy et sa meilleure amie Kelly Whysong se soutiennent mutuellement à travers la vie quotidienne difficile. Derek n’a plus beaucoup de temps, et devient plus faible chaque jour. Cindy a écrit une lettre à son fils et l’a loué pour son courage. Elle lui a lu la lettre à haute voix, encore et encore, et nous espérons qu’il ait pu entendre ce qu’elle lui disait.

089341c9a9bf4476398e9960f016dae6
Imgur

Le 26 Avril 2006, Cindy choisit les vêtements que Derek va porter pour ses funérailles. Sur son T-shirt, les smiley autocollants que les infirmières lui ont donné.

d1555e5b7e9e04db5aeaf2078cfdcaba
Imgur

Il faut maintenant a Derek toute sa force mentale et physique pour faire quelques pas. Son abdomen est gonflé en raison d’une tumeur, ce qui fait que son pantalon ne tient pas longtemps autour de sa taille. Une autre tumeur dans sa tête affecte sa vision et son équilibre.

ef2ce8bb969cf5f82bc10c3fd85d14dc
Imgur

Derek embrasse sa mère bien-aimée lors d’un événement de charité. Il est trop faible pour marcher, et est assis dans un fauteuil roulant.

2e74b811a34cc248636f65e916fc9e23
Imgur

Cindy passe presque toutes les journées à côté de son fils. La photo ci-dessous date du 8 mai 2006 et Derek est maintenant sous des médicaments forts et peut à peine parler. Il ne lui reste plus beaucoup de forces, et sa mère est sur le point de s’écrouler.

« J’étais incroyablement fatiguée, mais je devais être avec lui. »

cfa1a6cab470cf5e9eda725bffcc2eeb
Imgur

Le 10 mai 2006 Derek dort entouré de sa famille. Sue Kirkpatrick donne maintenant au petit Derek âgé de 11 ans l’anesthésie afin qu’il puisse mourir en paix et sans douleur. Cindy en pleurs, sait qu’elle a fait tout ce qu’elle pouvait.

f16a12e39c3cbec71343b3bef7a69710
Imgur

Entourée de ses amis et sa famille, Cindy dit un dernier adieu à son petit Derek. Elle l’embrasse une dernière fois et lui chante sa chanson préférée.

f16a12e39c3cbec71343b3bef7a69710
Imgur

Derek a été enterré le 19 mai 2006. Lors des funérailles, les frères et amis portaient le cercueil de Derek. Debout devant sa tombe sa mère Cindy dit:

« Je le porterai toujours dans ma mémoire et mon cœur. Je vais faire en sorte que les gens consacrent leur énergie, temps et soutien aux familles comme la nôtre. »

7c3db3d2e50c61c0226c62b584319f91
Imgur

Cette série de photos est triste et forte, mais elle est aussi un hommage à la mémoire de Derek. C’était un garçon courageux et fort qui aimait la vie, et c’est aussi ce que la maman Cindy veut aussi rappeler. Ces photos montrent non seulement combien il est difficile de vivre avec le cancer, mais aussi qu’il y a toujours des petits moments de bonheur même dans des moments si difficiles.

Si vous voulez aider des autres enfants comme Derek, vous pouvez faire un don ici.

Le papa ne peut pas avoir un chien pour son fils malade – il a une idée quand il voit un chien condamné

Si vous avez ou avez eu des chiens, vous savez que le chien est le meilleur ami de l’homme. Ils ne sont pas seulement nos animaux de compagnie – les chiens sont des membres à part entière de la famille, et de nombreux chiens sont également utilisés par la police, les pompiers comme chiens de service.

Les chiens d’assistance sont spécialement formés pour aider les personnes souffrant de handicaps divers, et les chiens sont parfois si attentifs qu’ils peuvent détecter un problème avant que cela n’empire. Il suffit de demander à Lucas Hembree et sa famille.

Lucas est né avec la maladie de Sanfilippo, qui est une maladie héréditaire rare qui affecte le métabolisme. Il n’y a pas de traitement ou de guérison de la maladie, et elle s’exacerbe avec le temps et provoque un comportement agressif, une hyperactivité et des convulsions. La maladie finit par conduire à une mort précoce.

Lorsque le père de Lucas, Chester, a commencé à remarquer que les symptômes de son fils se sont aggravés, il a décidé d’essayer de trouver un chien de service. Mais les chiens de service sont coûteux, et on a déconseillé au père d’acheter un chien parce que cela ne changerait pas la maladie de son fils.

Mais le père a refusé d’abandonner. Un jour, Chester a vu une photo sur Internet qui l’a interpelée- c’était une photo d’un chien qui avait désespérément besoin d’être sauvé.

La famille Hembree s’est assise dans la voiture et a conduit deux heures pour voir le chiens Juno, un berger belge, qui allait être abattu dans quelques jours. Après en avoir discuté, ils sont repartis à la maison avec dans la voiture, leur nouveau membre de la famille à quatre pattes!

Chester, le père, connaissait bien cette race, et a décidé d’éduquer lui-même Juno, afin qu’il devienne le chien de service de son fils. Il lui a fallu beaucoup de travail acharné, mais selon son père, Lucas et Juno sont immédiatement devenus de bons amis. Il affirme qu’il y a toujours eu quelque chose d’instinctif dans leur relation.

Chester a vu à quel point son fils et le chien sont rapidement devenus meilleurs amis, et Juno était le chien de service parfait. Il a appris à connaitre la santé globale de Lucas, ainsi que les petits changements dans l’état neurologique de son fils. Jusqu’à présent, Juno a aidé les parents à détecter la faible teneur en oxygène et les convulsions.

La famille Hembree a sauvé Juno de l’euthanasie, et maintenant il leur rend la pareille! Cela montre encore une fois les effets positifs qu’ont les chiens sur nos vies. Partagez l’histoire avec vos amis si vous êtes d’accord!

Cette femme regarda à l’intérieur du chariot du SDF – et l’emporta en découvrant sa valeur

On croise malheureusement très souvent des personnes sans-abri. Vivant dans la rue depuis peu de temps ou plusieurs années, elles doivent affronter de nombreuses difficultés, dans une grande indifférence et avec quelques fois même du mépris.

Au final peu de gens disent bonjour à une personne à la rue qui demande (ou non) un peu de monnaie, et la plupart évitent tout contact visuel. Souvent, on remarque quand même leurs chariots ou leurs sacs.

Rien à voir avec une collection d’ordures car pour ces personnes qui n’ont presque rien, ces sacs, chariots, caddies et autres contiennent leurs biens les plus précieux. C’est en tout cas ce qu’a découvert Dana Lee Calabrese, une jeune femme de Los Angeles.

Un jour, alors qu’elle attendait une amie en ville, elle a remarqué un sans-abri blessé dans la rue. Il s’agissait de Douglas Dean Hall, vétéran de l’armée, qui avait perdu une jambe au combat.

Elle s’est immédiatement inquiétée de son état de santé et a attendu avec lui l’arrivée des secours. Après la prise en charge de l’homme, elle a demandé aux ambulanciers s’ils ne devaient pas aussi récupérer les affaires de l’homme.

La réponse a choqué Dana car ils lui ont seulement dit que, non vu que des tas de gens vivaient la même chose tous les jours.

1
Facebook – Dana Lee Calabrese

Dana emporta donc les affaires de l’homme elle-même, chez elle. Elle expliqua par la suite:

« Comprenez moi bien, je sais que les ambulanciers font un travail particulièrement difficile et que, sans doute, après avoir travaillé dans une si grande ville, avec autant de gens sans-abri, on peut devenir moins sensibles, mais je n’ai pas pu supporter le fait que cette personne perde tout ce qu’elle possédait. »

2
Facebook – Dana Lee Calabrese

Dana emporta donc le caddie de Douglas chez elle, bien décidée à le lui rendre dès que possible. Comme elle ne savait pas comment entrer en contact avec lui, elle posta une photo de caddie sur Facebook en demandant de l’aide pour en retrouver le propriétaire.

Son voisin localisa par hasard Douglas, et Dana put lui remettre ses affaires. Il avait fabriqué une nouvelle pancarte en carton sur laquelle il expliquait qu’il cherchait une main tendue, que la moindre chose l’aiderait. Il essayait en effet de rejoindre New York où vivaient tous ses amis.

3
Facebook – Be The Change You Want To See In The World

Dana décida d’aller plus loin et créa sans le lui dire une collecte pour Douglas, cet ancien marine qui avait servi son pays et qui vivait aujourd’hui dans la rue. Plusieurs milliers de dollars furent récoltés et Douglas voyagea jusqu’à New York!

Dana avait également reçu beaucoup de messages proposant des logements à Douglas à New York et de l’aider comme ils le pouvaient. Dana et Douglas sont restés amis et Dana ne manque pas de prendre des nouvelles de cet homme qui a changé sa vision du monde.

Une histoire émouvante. Dana n’a pas seulement permis à Douglas de rejoindre New York, elle lui a également donné les moyens de changer de vie. On espère que leur belle amitié va perdurer. Bravo à cette jeune femme!

La femme demande à être enterrée avec une fourchette dans sa main – la raison surprend ses proches

Cette histoire relate la vision de la vie d’une femme âgée. Elle a choisi de vivre une vie caractérisée par la joie et l’enthousiasme.

Cette histoire fictive a fait que les gens du monde entier ont posé la question à leurs proches: « Voulez-vous garder votre fourchette? ». L’idée peut sembler étrange avant d’avoir lu cette histoire – mais nous vous promettons que vous trouverez que cela prend tout son sens par la suite.

coffin_generic_650
NDTV

« Une jeune femme a été diagnostiquée avec une maladie en phase terminale, et les médecins lui ont annoncé qu’elle n’avait plus que trois mois à vivre.

Elle a immédiatement commencé à essayer d’organiser ses funérailles, parce qu’elle savait exactement ce qu’elle voulait. Elle a discuté avec son pasteur pour lui demander de venir avec elle pour qu’il puisse procéder à la cérémonie qu’elle voulait.

Elle lui a dit les chansons qu’elle voulait, les textes qui pourraient être lus et les vêtements qu’elle voulait porter pour son enterrement. Après avoir discuté de tout cela, le pasteur était sur le point de partir, mais la femme lui a dit tout à coup:

« Il y a une chose que je veux vous demander. »

« Bien sûr, quelle est votre question? » a demandé le pasteur.

« C’est vraiment important pour moi », dit la jeune femme, et a continué: « Je veux être enterrée avec une fourchette dans ma main droite. »

Le pasteur l’a regardé. Il ne savait pas vraiment quoi dire, alors il est resté silencieux.

« Je comprends que vous soyez surpris », dit la femme calmement.

« Eh bien, si je peux être honnête », dit le prêtre doucement, « je suis un peu surpris de cette requête. »

Alors la jeune femme lui dit:

« Ma grand-mère m’a raconté une histoire, et depuis lors, j’ai toujours pris soin de la dire à mes proches. Depuis toujours, lorsqu’elle allait à des événements et des dîners, et quand le plat principal avait été mangé, il y avait toujours quelqu’un qui se penchait en avant et disait: « Gardez votre fourchette. »

C’était sa partie préférée, parce qu’elle savait toujours qu’elle allait avoir quelque chose de mieux… comme un gâteau au chocolat, une glace ou de la tarte aux pommes. Quelque chose de bon!

Par conséquent, je veux que quand ma famille me verra là dans le cercueil qu’ils se demandent pourquoi je tiens une fourchette. Quand ils le feront, je veux que vous disiez « Gardez la fourchette… il y aura toujours quelque chose de meilleur ».

Le pasteur avait des larmes de joie dans ses yeux quand il a dit au revoir à la jeune femme. Il savait que c’était probablement la dernière fois qu’il la voyait. Mais il savait aussi que la jeune femme avait une meilleure compréhension du monde que lui. Elle avait une meilleure compréhension du ciel que beaucoup de ceux qui étaient deux fois plus âgés, avec deux fois plus d’expérience et de connaissances qu’elle. Elle savait qu’il y aura toujours quelque chose de mieux par la suite. »

fork-1280701_960_720
pixabay

« Lors des funérailles, lorsque les visiteurs se sont rendus près du cercueil et ont vu la fourchette, beaucoup de gens se sont demandés pourquoi elle était là. Le pasteur a répondu à la question: « Pourquoi a-t-elle une fourchette dans sa main? »

Plusieurs fois il a répondu et il a souri à chaque fois.

Pendant le discours du pasteur, il a parlé de la conversation qu’il avait eue avec la femme peu de temps avant son décès. Il a également parlé de la fourchette et de ce que cela symbolisait pour elle. Il a également dit qu’il ne pouvait pas arrêter d’y penser, et qu’il n’y arriverait même probablement jamais.

Donc, jusqu’à la prochaine fois que vous tenez une fourchette – rappelez-vous que quelque chose de meilleur arrive toujours ».

grave-15623_960_720
pixabay

Êtes-vous d’accord? Que pensez-vous – allez-vous « garder la fourchette? »

Le père de Kristina est mort depuis 9 ans – quand elle voit qui est agenouillée sur sa tombe elle pleure

Kristina et son petit ami Matthew, qui était aussi son meilleur ami, sont ensemble depuis cinq ans. L’an dernier, Matthew a réalisé qu’il ne pouvait pas imaginer la vie sans elle, et a décidé de lui faire sa demande en mariage. Mais ce ne fut pas seulement une proposition de mariage ordinaire – Matthew a passé plusieurs mois pour planifier tout jusque dans les moindres détails.

Matthew a dit a Kristina qu’il partait en voyage pour célébrer l’anniversaire d’un ami. Mais ce n’était pas vrai – à la place, il a voyagé à travers les Etats-Unis pour rendre visite à la famille de Kristina et leur parler au sujet de ses plans.

Matthew est allé voir grand-mère de Kristina à Las Vegas, qui lui a donné une bague de famille qu’il pourrait utiliser pour faire sa demande à sa petite amie.

640@80-4
Youtube

Il est aussi passé voir la mère de Kristina, qui a été agréablement surprise de sa visite, et qui a vite compris ce qui se passait…

640@80-3
Youtube

Mais Matthew avait encore d’autres personnes de la famille à voir. Le père de Kristina est décédé en 2007 et n’a jamais eu la chance de rencontrer Matthew – il a donc pensé qu’il était important d’aller à New York pour aller sur sa tombe et lui annoncer cette bonne nouvelle.

640@80-2
Youtube

Après avoir rendu visite à toute la famille, il était enfin temps. Après des mois de voyages et de planification, le couple est allé dans un vignoble pour cette fois réellement célébrer l’anniversaire d’un ami. C’était également le même vignoble dans lequel Matthieu et Kristina s’étaient rencontrés il y avait 5 ans de ça!

Avant la fête d’anniversaire Kristina a pu regarder le film que son petit ami avait réalisé, sans imaginer que la suite allait être encore plus émouvante. Matthew s’est alors mis à genoux pour poser la question ultime: «Veux-tu m’épouser?»

La réponse a bien sûr été un oui retentissant.

50e2c84154a756c9d1918eeb6e7e13e5-800x407
Youtube

La vidéo a été baptisée « How to make your girlfriend cry » ( Comment faire pleurer votre petite amie) et nous vous recommandons fortement que vous la regardiez, même si elle est un peu longue – cela vaut vraiment la peine!

Pour vous aider à vous repérer dans la vidéo, vous pourrez voir le moment où il va sur la tombe de son père à 6min26 dans la vidéo, la rencontre avec la mère à 9min20 et la conversation avec la grand-mère à 14min30. La demande est à 18m00!

La sage-femme lave le sang du visage de son fils – le père peut alors à peine retenir ses larmes

Le petit Çinar Engin, âgé de 14 mois ne connaît pas encore bien le monde, mais le monde lui, le connaît bien. En effet, il est connu pour être le « Love Baby», et tout a commencé le jour où les infirmières ont fait une découverte inhabituelle peu après que sa maman Ceydas, ait accouchée.

cinar1
inside edition

« Après qu’une infirmière ait lavé le sang de son visage, j’ai vu la tâche de naissance sur son front », dit le papa Murat Engin au Daily Mail. « J’étais très surpris. Quand je me suis approché, j’ai réalisé que c’était un cœur – il était difficile pour moi de retenir mes larmes ».

cinar2
inside edition

En effet – le petit front de Çinar comporte une tâche en forme de cœur rose.

Murat le papa a également dit que les infirmières ont immédiatement voulu prendre des selfies avec lui, puis on lui a donné le surnom de « Love Baby ». Et 14 mois plus tard, il continue d’attirer encore et encore l’attention.

cinar3
inside edition

C’est un miracle de la nature et il n’est pas étonnant que tous les gens qui le rencontrent ne peuvent s’empêcher de sourire!

Partagez cette histoire étonnante autour de vous!