mardi, 31 mars 2020

Un père licencié après avoir demandé à être isolé pour protéger son fils gravement malade

Un père de cinq enfants explique qu'il a été licencié après avoir dit à son employeur qu'il devait se confiner pour protéger son fils gravement malade.

Liverpool Echo rapporte comment le jardinier Adam Dobbs a reçu un e-mail urgent du système de santé britannique la semaine dernière lui indiquant qu'il devait se mettre quarantaine en raison du coronavirus.

Adam est le beau-père du petit Leo Mitchell. Le petit garçon est très vulnérable au virus car il a une maladie très rare : la maladie de Pompe.

Cette pathologie génétique peut causer des problèmes respiratoires et a agrandi les organes vitaux de Leo. Le garçon est actuellement sous respirateur et même la plus petite infection peut être mortelle pour ce jeune enfant indique Liverpool Echo

Dans cette situation, une éventuelle contagion serait catastrophique. Adam devait donc éviter d'être contaminé et de ramener le virus chez lui. Il a contacté son employeur, Firtree Landscapes of Birkenhead (près de Liverpool), pour discuter de ses options.

Cependant, selon le journal, il a été licencié quelques heures plus tard. Pour aggraver les choses, Adam dit qu'ils ne lui ont même pas donné d'explication. Ils ont envoyé l'e-mail ci-dessous :

3Désolé pour cet e-mail, mais j'ai essayé de vous joindre par téléphone.

Je vous écris pour résilier votre contrat [...], car les politiques et procédures de l'entreprise n'ont pas été respectées.

Dès que je disposerai de toutes les informations nécessaires, je vous écrirai officiellement. "

Adam pense qu'il a été licencié à tort et a déclaré : "Ce qu'ils ont fait n'était pas nécessaire. Je ne sais pas quel est leur problème, ils m'ont laissé moi et ma famille dans le froid pendant une crise nationale".

"Ils n'ont rien expliqué sur le non-respect des politiques et procédures", a poursuivi Adam. Son licenciement laisse la famille dans une situation financière incertaine. La femme d'Adam s'occupe de Leo à plein temps et étudie également.

"Je ne sais pas comment je vais payer les factures", a déclaré Adam. "J'ai lu presque tout ce que je pouvais pour trouver comment nous allons pouvoir survivre."

"Si nous ne trouvons pas une solution rapidement, cela affectera nos produits essentiels et la nourriture finira par s'épuiser."

Firtree Landscapes n'a pas répondu à une demande d'informations de Liverpool Echo, a précisé le journal.

Adam craint de ne pas être éligible aux fonds d'urgence créé pour faire face au COVID-19. Il essaiera de joindre les deux bouts avec des allocations chômage de moins de quatre-vingts euros par semaine.

Nous espérons que Adam trouvera une solution au plus vite et que la famille se portera bien. Toutes nos pensées vont vers les familles avec des personnes ayant des pathologies les rendant très sensibles au virus, on ne les oublie pas.

L’infirmière a été la seule à venir voir la fillette à l’hôpital pendant des mois - elle finit par l’adopter

Voici comment éviter les moustiques cet été - un piège facile avec 3 ingrédients qu’on a tous à la maison

La chatte a l’air encore plus grincheuse que son illustre prédécesseur Grumpy Cat - mais est adorable

Son chien Paddy décède après une balade vers Rouen - il alerte contre la leptospirose qui tue chaque année

Le papa visite le restaurant de sa fille - il fait une critique de l’établissement brillante

La mère riposte après que sa fille ait été traitée de «grosse" sur des photos où elle mangeait du poulet frit

Le chien se met devant des pantoufles - mais le boxer ne veut pas les mordre au contraire, il veut les mettre

La chienne courageuse parcourt 65 km pour retrouver son chemin vers la femme qu'elle aime

Plus de 4000 chevaux sauvages seront tués en Australie après le feu vert de la Cour fédérale

Un artiste urbain rend hommage à une caissière décédée du Covid-19 avec un portrait sur un mur de son quartier

Un père célibataire adopte 5 enfants handicapés - "cela me procure un sentiment agréable"

Les jumelles siamoises ont été séparées il y a 14 ans - il y a quelques jours elles ont fêté une grande étape